RMC Sport

Pourquoi Gignac s’éclate au Mexique

Exilé au Mexique depuis le début de saison, André-Pierre Gignac a tout de même été rappelé en équipe de France pour les matchs contre l’Allemagne et l’Angleterre (13 et 17 novembre). Si le pari d’ « APG » est réussi sportivement, il l’est aussi humainement puisque son adaptation à la vie mexicaine semble parfaite.

Il aurait pu rejoindre un autre club français. Ou bien imiter beaucoup de ses collègues de Ligue 1 et s’engager dans un club « moyen » de Premier League. Mais André-Pierre Gignac maîtrise parfaitement l’art du contre-pied, comme il l’a prouvé l’été dernier en tentant l’aventure mexicaine, aux Tigres de Monterrey. Un choix que l’ancien Marseillais, de retour en équipe de France, ne regrette pas.

« La preuve que ce n’était pas un si mauvais choix que ça, a souligné hier à Clairefontaine le joueur de 29 ans, auteur de 11 buts en 14 matches de championnat. Le fait de s’exiler à 10 000km de la France, certaines personnes pensaient que je m’éloignais un peu de tout mais je peux vous dire que le championnat mexicain est passionnant, attractif et qu’il y a beaucoup de qualités. » 

« Je peux être un précurseur »

Si sportivement le pari est réussi, il l’est aussi humainement. « C’est exotique, raconte Gignac. Il fait beau souvent. Mes marques de bronzage en attestent je pense. C’est une belle vie. C’est un championnat assez passionnant, la ferveur est assez impressionnante, avec un stade tout vêtu de jaune où les 43 000 spectateurs viennent quasiment tous avec leur maillot, ils s’identifient aux couleurs du club. C’est une ville extraordinaire de 4,5 millions d’habitants, qui grandit. C’est une belle expérience pour moi et ma famille qui s’y plaît, qui est épanouie aussi. Donc forcément tout ça rejaillit un peu sur mes performances. »

Seul Français à évoluer au Mexique, « APG » avoue d’ailleurs que son heureuse expérience commence à susciter de l’envie chez certains joueurs. « Je pense avoir ouvert quelques brèches puisque, sans citer de noms, il y a quelques joueurs qui m’ont appelé et approché pour que je parle à mon club de leur cas, avoue-t-il. Je pense que je peux être un précurseur puisqu’apparemment, certains joueurs s’intéressent au championnat mexicain maintenant. » Tout sauf un hasard…

AA avec JS et J.Re