RMC Sport

Sagnol : « Blanc doit rester jusqu’en 2014 ! »

Willy Sagnol

Willy Sagnol - -

L’ancien joueur de Bayern observe les premiers pas de Laurent Blanc avec attention. Il croit au succès du nouveau sélectionneur, mais pour lui l’Euro 2012 ne doit pas être un objectif.

Willy Sagnol, que pensez-vous de la nouvelle génération ?
C’est une belle génération. Mais leur culture est différente de celles des joueurs de 1996 ou 1998. Le travail du sélectionneur, ça va être d’arriver à les faire jouer ensemble. A lui de s’adapter. Mais les qualités, ils les ont. Avec ce qui s’est passé à la Coupe du monde et même avant, le climat autour de cette équipe est malsain. A un moment donné, il faut tourner une page. Mais je ne pense pas qu’il faille suspendre certains joueurs à vie. Leur plus grosse sanction, elle est au niveau de l’image.

Peuvent-ils être prêts pour 2012 ?
L’Allemagne a bien réussi à pratiquer un beau football avec de jeunes joueurs lors de la Coupe du monde… Tout est possible. Mais pour la France, l’objectif doit être 2014. Les joueurs sont jeunes et il y a peu d’anciens pour les encadrer. Il faut prendre chaque match comme une nouvelle expérience. Quand Laurent Blanc dit qu’il démissionne s’il ne se qualifie pas pour l’Euro, c’est une erreur. Il faut continuer avec lui jusqu’en 2014, quand l’équipe sera à maturité.

Allez-vous vous rendre à Clairefontaine comme l’a fait Zinedine Zidane la semaine dernière ?
Je n’ai pas été contacté. Laurent Blanc veut faire venir des joueurs dont le statut est au-dessus de la moyenne. Zidane est un bon exemple. Savoir si ça peut aider le groupe, je n’en sais rien. Le sélectionneur doit persister, même si ce n’est pas facile de transmettre un héritage à des gens qui n’ont pas la même culture, ni les mêmes valeurs que vous.

C’est un gros travail…
Le problème en France, c’est que tout le monde donne son avis. Moi le premier. Lors de la Coupe du monde, les critiques envers l’équipe de France n’ont jamais cessé. C’était devenu personnel. Pour que l’équipe de France aille mieux, il faut qu’elle soit gérée à part. Il est difficile de laisser des amateurs gérer un ensemble des joueurs professionnels. Je n’ai rien contre le monde amateur, mais il faut créer une entité spéciale pour les Bleus.

Que pensez-vous de Raymond Domenech ?
Je n’ai jamais été un anti ni un pro-Domenech. Mais ce qui a été dit et écrit sur lui a dépassé les bornes. On l’a jugé en tant qu’homme et pas en tant que sélectionneur. Sa plus grosse erreur, c’est d’avoir mal communiqué. Il s’est enfermé dans un piège dont il n’a pas pu sortir.

RMC Sport