RMC Sport

Ukraine-France : Deschamps tient son schéma

Didier Deschamps et Guy Stephan

Didier Deschamps et Guy Stephan - -

L’équipe de France a entamé, à Clairefontaine, sa préparation pour le barrage aller du Mondial 2014, qui se disputera vendredi en Ukraine. Un match que les Bleus pourraient jouer en 4-2-3-1, le système travaillé ce mardi à l’entraînement.

Le rendez-vous fatidique approche, mais le calme est encore de mise. Arrivés lundi midi à Clairefontaine, les joueurs de l’équipe de France ont entamé leur préparation en vue du barrage aller de la Coupe du monde 2014, vendredi face à l’Ukraine (20h45). Avant de s’envoler ce jeudi pour Kiev, où ils se frotteront aux hommes de Mikhaïl Fomenko dans un stade olympique (70 000 places) surchauffé, staff et joueurs passent donc encore quelques jours dans la quiétude du centre technique national, dans le sud des Yvelines. Ce mardi, le maître mot était « récupération », après un week-end que les joueurs ont passé sur les pelouses européennes avec leur club. 

Pour Franck Ribéry et ses coéquipiers, l’heure du réveil n’était donc pas fixée et les activités de la matinée étaient à la carte. Si certains sont passés entre les mains des kinésithérapeutes, d’autres ont opté pour une petite séance de jacuzzi. A midi, Didier Deschamps a rassemblé ses troupes pour une séance vidéo axée uniquement sur le jeu ukrainien. Tout cela avant un déjeuner en compagnie de Noël Le Graët, le président de la FFF, qui a rappelé l’importance de cette double confrontation contre l’Ukraine. 

Ribéry et Giroud dans la même équipe

Après un début d’après-midi libre, où les joueurs se sont dispersés dans leur chambre ou dans la salle de vie pour prendre un café, les choses sérieuses ont enfin commencé. Regroupés à 18h sur le terrain Pibarot de Clairefontaine, les Bleus se sont entraînés environ 1h20, avec un échauffement puis une opposition à onze contre onze, et un travail axé sur les zones de jeu. Sous la bruine, deux équipes se sont affrontées sur une moitié de terrain, avec un joueur axial qui changeait de camp en phase offensive. Grenier, Valbuena et Nasri ont occupé ce poste à tour de rôle. 

Le premier onze était composé de Lloris dans les buts, Sagna, Varane, Abidal et Evra en défense, Mavuba et Matuidi à la récupération et une ligne de trois avec Sissoko, Valbuena et Ribéry pour soutenir Giroud. En face, l’équipe alignée était : Mandanda – Debuchy, Koscielny, Sakho, Clichy – Pogba, Cabaye – Rémy, Nasri, Payet – Benzema. Si l’équipe regroupant le capitaine Hugo Lloris et le leader Franck Ribéry paraît cohérente, il est encore trop tôt pour tirer des enseignements sur le onze qui sera aligné vendredi à Kiev. En revanche, il semble bien que Didier Deschamps soit décidé à vouloir garder le 4-2-3-1 comme schéma tactique. Un système dont les Bleus ont l’habitude et qui leur permettrait d’aborder ce barrage aller avec des certitudes qui ne seront pas superflues dans le froid ukrainien.

A lire aussi :

>> Abidal : « Je n’ai pas retrouvé mon meilleur niveau »

>> J-3 Ukraine-France : la Dream Team dans la peau de Deschamps

>> Coupet : « Mavuba a une légitimité »

AA avec P.Ta et J.Re