RMC Sport

Une victoire en questions

Philippe Mexès

Philippe Mexès - -

Du relief à donner à ce succès à la prestation de Karim Benzema, en passant par la solidité de la défense et la déception Yoann Gourcuff, retour en questions sur le succès de prestige des Bleus face au Brésil mercredi soir (1-0).

Cette victoire est-elle significative ?

La victoire contre le Brésil est la cinquième d’affilée pour les Bleus. Pour retrouver la trace d’une telle série, il faut remonter à 2006-2007 et aux six victoires sous l’ère Raymond Domenech. Mais les adversaires étaient moins prestigieux (Iles Féroé, Grèce, Autriche, Ukraine, Géorgie, Slovaquie). Pour autant, après avoir affronté une équipe d’Angleterre bis, les joueurs de Laurent Blanc ont disposé de Brésiliens réduits à dix pendant plus de la moitié de la rencontre. « Cette victoire aurait eu plus de valeur à onze contre onze », reconnaît le sélectionneur.

Benzema est-il indispensable ?

A 23 ans, il a fêté mercredi sa 33e sélection et en a profité pour marquer son 12e but, le quatrième lors des cinq derniers matchs des Bleus. « J’ai de la réussite en marquant à chaque fois, estime l’attaquant du Real Madrid. J’espère que cela va continuer. Je suis en confiance dans cette équipe. » Sauf blessure, il sera difficile à déloger. D’autant que la concurrence (Hoarau, Gameiro…) est loin d’être au niveau. « Il a été très bon dans ses prises de balle, apprécie Jean-Michel Larqué. Il arrive à se décaler tout seul, à faire le petit contrôle pour se ‘‘dégager’’. Je l'ai vraiment trouvé très intéressant. »

Gourcuff peut-il converser sa place de titulaire ?

Un an d’errance. En Bleu, comme à Bordeaux puis à Lyon depuis janvier 2010, Yoann Gourcuff n’est plus à son meilleur niveau. « Sa prestation contre le Brésil est insuffisante pour ce que doit normalement faire un joueur ayant ce poste en équipe de France » juge Jean-Michel Larqué. Le public du Stade de France a également été déçu, accompagnant sa sortie par des sifflets. « Même s'il doit faire plus, je l'ai trouvé dans le tempo, tempère Laurent Blanc. Sa prestation m'a satisfait. » Avec le retour de Samir Nasri, le Lyonnais pourrait perdre sa place de titulaire. Autre cadre en danger, Florent Malouda qui a bien du mal à retrouver ses marques en équipe de France.

Les Bleus ont-ils trouvé leur défense ?

Mis en place en Norvège au mois d’août, l’axe central formé par Philippe Mexès et Adil Rami donne de plus en plus satisfaction. « Philippe Mexès, c'est la première fois que je le vois aussi bon en équipe de France, confie Jean-Michel Larqué. Et ça, ça n'a rien à voir avec l'infériorité numérique du Brésil. » Sa complémentarité avec Adil Rami, qui n’était pas évidente au départ, s’affine grâce à leur complicité. Et sur les côtés, Eric Abidal et Bacary Sagna sont en avance sur la concurrence. « C'est tout le bloc qui a été solide, apprécie Laurent Blanc. Adil Rami a aussi été à la hauteur. C'est intéressant car quand on est en reconstruction, il faut s'appuyer sur une défense solide. »

LP avec PTa