RMC Sport

Vieira : « La France peut être une belle surprise »

Patrick Vieira

Patrick Vieira - -

DOCUMENT RMC SPORT. Enthousiasmé par l’état d’esprit des Bleus, l’ancien international Patrick Vieira est optimiste pour la bande à Didier Deschamps. Présent au Brésil, le champion du monde 98 estime même que tout est envisageable…

Patrick Vieira, qu'attendez-vous de cette Coupe du monde ?

De la passion, du beau jeu, beaucoup de buts. Depuis que je suis gosse, le Brésil c’est le pays du football. Quand on voit le nombre de joueurs brésiliens qui ont réussi au niveau mondial, on a envie de vivre ça. J’ai envie de voir l’ambiance, l’atmosphère dans les stades, la passion des gens. Je voulais vraiment vivre ça de l’intérieur

Et l'équipe de France ?

Les Bleus ont connu des qualifications assez difficiles. Ils sont passés par les barrages mais à l’arrivée, ils sont là. Le fait de s’être qualifié enlève un peu de pression. Ils sont dans une poule qui n’est pas si facile que ça. J’ai vu le match du Honduras contre les Anglais (0-0). Il faut les jouer. C’est une équipe qui est forte physiquement, qui va vite, qui est très agressive. Ce sera difficile mais je pense que l’équipe de France a les joueurs pour pouvoir au moins passer le premier tour.

Les gens gardent le souvenir de 2010.. En quatre ans, le temps les a-t-il effacés ?

Oui, l’image de l’équipe de France est plus que positive en ce moment. On parle toujours de 2010 parce qu’on retient plus facilement les choses négatives mais avec le changement d’entraîneur, l’image est beaucoup plus positive qu’à l’époque. Au niveau du jeu, l’équipe joue aussi beaucoup mieux qu’en 2010. Les résultats l’ont montré. Quelque chose s’est créé contre l’Ukraine (3-0). J’espère que le 1er match va leur apporter beaucoup de confiance.

Vous avez côtoyé Didier Deschamps en tant que joueur, comment est-il en ce moment selon vous ?

C’est difficile de répondre car je ne le connais pas en tant qu’entraîneur. Dans les clubs où il est passé, la Juve ou Monaco, les joueurs se sont beaucoup attachés à lui. Cela signifie qu’il est près des joueurs. Il veut qu’ils vivent bien. Je ne me fais pas beaucoup de souci de ce côté-là. D’après ce que j’ai entendu de certains joueurs, ils ont vraiment très bien travaillé à l’entraînement. Ils sont prêts tactiquement et physiquement pour préparer la Coupe du monde. Voilà pourquoi je ne me fais aucun souci pour l’équipe de France. Mais l’important est de commencer par une victoire.

L'équipe de France a un groupe très jeune. Est-ce un atout ou un handicap ?

Seul l’avenir nous le dira mais c’est très bien d’avoir des jeunes joueurs. Ils amènent leur enthousiasme. Ils n’ont pas l’expérience de la pression et sont donc sur le terrain sans arrière-pensées. Franck Ribéry l’a très bien fait en 2006 avec nous. Un joueur comme Paul Pogba peut très le faire cette fois. 

Didier Deschamps a dû le recadrer dernièrement...

Il l’a fait comme l’a fait aussi son entraîneur à la Juve (Antonio Conte). C’est son rôle pour ne pas qu’il puisse voler trop haut et top tôt. Il doit encore améliorer certaines phases de son jeu. A son âge (21 ans), c’est un joueur extraordinaire qui a un potentiel énorme. Je le connais personnellement et je l’aime beaucoup car il a la tête sur les épaules. Il va devenir un très grand joueur de l’équipe de France mais aussi au niveau mondial.

C'est le nouveau Vieira ?

A son âge, il est plus fort que Vieira techniquement. Il marquera beaucoup plus de buts que moi-même si ce n’est pas compliqué (rires). On a des caractéristiques de jeu assez différentes mais si on dit que Pogba est le futur Vieira, je serai très heureux (il éclate de rires).

La France championne du monde, on peut y croire ?

Dans le football, tout est possible. Ça se joue à pas grand-chose. Je me souviens qu’en 2006, on s’attendait à partir dès le 1er tour. On fait match nul contre la Suisse (0-0) au 1er match puis contre la Corée (1-1). Il fallait que l’on batte le Togo par deux buts d’écart pour passer. Le fait de l’avoir fait a créé quelque chose qui nous a emmener jusqu’en finale. Personne ne pouvait dire qu’on irait jusqu’en finale au début de la compétition. L’important, c’est la confiance, de croire en ce groupe pour créer ce bloc qui va permettre de surpasser les moments difficiles. Et il y en aura. Il y a le talent, la qualité, l’entraîneur, l’important, c’est donc la confiance.

Qui est votre favori pour cette Coupe du monde ?

Le Brésil, l’Argentine, l’Espagne et l’Allemagne sont les favoris de cette Coupe du monde. Après, il y a des surprises comme le Chili. La France peut aussi être une belle surprise. Il y a des joueurs qu’on attend comme Neymar. On a envie de voir comment il va exploser durant cette Coupe du monde. Messi a envie de prouver qu’il est aussi fort avec l’Argentine qu’avec Barcelone. Cristiano Ronaldo qui sort d’une saison extraordinaire veut gagner quelque chose avec le Portugal. Je suis vraiment persuadé que ce sera une très belle Coupe du monde.

A lire aussi : 

EN IMAGES : Les surprises en match d’ouverture

Première polémique du Mondial pour les Pays-Bas

Toute l’actu des Bleus

Propos recueillis par François Giuseppi et Julien Richard à Rio