RMC Sport

Euro Espoirs: l’Angleterre, déjà un gros morceau pour les Bleuets

L’équipe de France de Sylvain Ripoll débutera mardi soir en Italie et Saint-Marin son Euro Espoirs contre l’Angleterre (21h). Une entrée en matière qui s’annonce corsée, si l’on regarde les résultats récents et le groupe des Young Lions.

Une formation habituée à la victoire

Si la sélection A de l’Angleterre n’a plus rien gagné depuis le Mondial 1966, ses équipes de jeunes se portent en revanche de mieux en mieux. Et les Espoirs britanniques, qui affronteront mardi la France (21h), abordent cet Euro avec déjà un petit palmarès international à leur actif. En effet, une partie de l’équipe présente en Italie a remporté en 2017 la Coupe du monde U20 en Corée du Sud. Et d’autres joueurs retenus par le sélectionneur Aidy Boothroyd ont eux remporté cette même année l’Euro U19 en Géorgie. Deux titres qui avaient regaillardi tout le pays, et enfin fait croire à des jours meilleurs après des années de vache maigre.

En 2018, l’Angleterre s'était aussi adjugée (pour la troisième année de suite) le réputé Festival international Espoirs de Toulon. Autrement dit, ces garçons-là savent gagner. "Nous voulons être considérés comme la meilleure équipe au monde et, pour ce faire, il faut gagner de manière constante, expliquait Boothroyd il y a quelques jours. Nous avons une vision assez large de la manière dont nous voulons que toutes nos équipes jouent. Le gars qui suit le foot veut gagner, mais il veut aussi que son équipe joue de manière attrayante et divertissante."

Des joueurs prometteurs

Gareth Southgate, l’entraîneur de l’équipe A de l’Angleterre, ayant décidé de rajeunir son effectif, les Young Lions se retrouvent privés de Jadon Sancho (Dortmund), Callum Hudson-Odoi (Chelsea) ou de Trent Alexander-Arnold (Liverpool). Mais il leur reste des joueurs très intéressants. Le capitaine et défenseur Jake Clarke-Salter (21 ans, Chelsea) sort d’une saison pleine en prêt au club néerlandais du Vitesse Arnhem. Le latéral droit Aaron Wan-Bissaka (21 ans, Crystal Palace) est lui l’une des révélations de la saison en Premier League, et pourrait être recruté cet été par Manchester United pour une somme avoisinant les 70 millions d’euros.

Au milieu, James Maddison (22 ans, Leicester) a été l’un des hommes forts des Foxes, qui ont déboursé 25 millions pour l’arracher à Norwich en 2018. Ryan Sessegnon (19 ans, Fulham) est toujours vu comme l’un des joueurs les plus prometteurs du pays malgré une saison conclue par une relégation. Devant, Reiss Nelson (19 ans, Arsenal) a pleinement bénéficié de son prêt à Hoffenheim pour acquérir du temps de jeu en Bundesliga, mais aussi en Ligue des champions, où on l’a aperçu contre l’OL. Il pourrait être l’un des principaux dangers offensifs avec Tammy Abraham (20 ans, Chelsea), qui a mis 26 buts en Championship avec Aston Villa, où il était prêté.

"Pendant des années, nos jeunes ont été barrés (en Premier League) par un afflux de joueurs venus de l’étranger, et se sont entendu dire qu’ils n’étaient pas aussi bons qu’eux, regrette Boothroyd. Mais on se rend compte que ce n’est plus le cas. J’espère que nous montrerons un bon visage et que les gens réaliseront que nous avons un bon système de formation."

Un garçon que tout le monde attend: Phil Foden

Mais comment évoquer l’effectif des U21 anglais sans parler de Phil Foden? Le milieu de Manchester City a tout juste 19 ans (il est né en 2000), et n’a rejoint les Espoirs qu’en octobre, mais c’est sur ses épaules que reposent les attentes des fans anglais. Et pas seulement pour cet Euro. "Il y a une croyance dans le pays selon laquelle Foden est le joyau de la couronne", tente de résumer le Guardian en évoquant son cas.

Meilleur joueur du Mondial U17 en 2017 (également remporté par l’Angleterre), le milieu a débuté avec l’équipe première de City six mois plus tard. Cette saison, malgré une concurrence folle chez les Skyblues, il a réussi à faire 26 apparitions toutes compétitions confondues (souvent quelques minutes), pour 7 buts et 2 passes. Guardiola, qui l’adore, dit de lui qu’il "sera un joueur important pour les dix prochaines années". Le futur commence dès demain.

Clément Chaillou