RMC Sport

Euro Espoirs: quels sont les enjeux pour les Bleuets?

Après 13 ans d'absence, l'équipe de France Espoirs est prête pour son entrée en lice en phase finale du championnat d'Europe, contre l'Angleterre, mardi à Cesena (21h). Si la victoire est l'objectif principal, les Bleuets ont d'autres missions à remplir en Italie et à Saint-Marin.

Remporter le titre, 31 ans après

Les joueurs de Sylvain Ripoll rêvent de faire coup double. Après s’être qualifiée pour la phase finale du championnat d’Europe pour la première fois depuis 2006, l’équipe de France U21 veut aller au bout. Dans cette catégorie, la France n’a inscrit qu’une seule fois son nom au palmarès de l’Euro. C’était en 1988, en France. Emmenés par un jeune Montpelliérain, Laurent Blanc, élu meilleur joueur du tournoi, les Bleuets avaient battu la Grèce lors d’une finale disputée en match aller-retour. Trente et un an plus tard, les partenaires de Moussa Dembélé ont une belle carte à jouer malgré un plateau relevé et une poule dense (Angleterre, Croatie, Roumanie).

Décrocher la qualif’ pour les JO 2020

En Italie et à Saint-Marin, un autre enjeu que le triomphe à l’Euro motivera les Bleuets. Les quatre pays qui accéderont aux demi-finales auront en effet leur ticket en poche pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo. Comme il n’y en aura pas d’autre, l’équation est simple: la France doit terminer première de son groupe ou espérer être la meilleure deuxième des trois groupes de ce championnat d’Europe. Autant dire que le faux-pas est interdit dès son premier match contre l’Angleterre ce mardi soir (21h) à Cesena.

Se refaire une image

"Je serai très attentif à ce que vous allez faire. Sur le terrain mais aussi en dehors." Le message de Didier Deschamps aux Bleuets au début du mois juin vaut presque un avertissement. Si les Espoirs sont toujours l’antichambre des A, le sélectionneur n’oublie pas que les multiples déconvenues voire désillusions sur le plan sportif ont été accompagnées par des écarts de conduite qui ont grandement nui à l’image de l’équipe nationale. Quelques piqûres de rappel? Octobre 2012, M'Vila, Griezmann, Mavinga, Niang et Ben Yedder s’offrent un aller-retour Le Havre-Paris en pleine nuit entre deux barrages contre la Norvège. Deux ans plus tard, Layvin Kurzawa a la très mauvaise idée de chambrer les Suédois après avoir inscrit le 3eme but des Bleuets. Mais ce sont les Scandinaves qu’on retrouvera à l’Euro 2015.

Se faire repérer

Dans cette catégorie des U21, les joueurs n’ont déjà plus aucun secret pour les recruteurs. Il n’empêche. Les scouts seront présents en nombre cet été pour superviser les grands joueurs de demain. Si certains Bleuets évoluent déjà à un très haut niveau (Guendouzi avec Arsenal, Tousart et Dembélé avec l’OL, Dagba au PSG), d’autres sont en quête de clubs plus ambitieux. Un joueur comme Marcus Thuram, assuré de quitter Guingamp cet été, a tout à gagner sur un tel tournoi. Et le club breton aussi.

AB