RMC Sport

Benzema désespérément muet

Karim Benzema

Karim Benzema - -

Dans un mauvais soir, l’avant-centre des Bleus n’a pas inquiété une seule fois les Espagnols. Il quitte l’Euro sur une mauvaise note et sans le moindre but. Le symbole d’une équipe de France sans génie.

Lloris : 6
Il ne peut rien sur le but de Xabi Alonso et réalise une sortie décisive face à Fabregas (62e). Le seul Bleu à son niveau dans cet Euro.

Réveillère : 4
L’arrière droit a souvent semblé perdu, basculant dans l’axe lorsque la France était privée de ballon. Un rôle difficile et inédit qui ne l’a pas aidé. Il provoque le pénalty après une faut sur Pedro (90e). 

Rami : 3,5
Quelques rares belles interventions n’ont pas sauvé des hésitations et des relances approximatives. Pas convaincant et dépassé par Pedro sur l’action du penalty.

Koscielny : 5,5
De tous les défenseurs, le Gunner est celui qui s’est montré le plus rassurant, intervenant souvent avec justesse. Mais il n’a pas fait d’éclat non plus.

Clichy : 3,5
Silva lui a fait des misères et il aurait dû être sanctionné d’un penalty après un croche-patte sur Fabregas (5e). Il a souvent semblé dépassé.

M’Vila : 4
Des premières minutes encourageantes. Mais son volume de jeu n’a pas été suffisant. Le Rennais n’est pas revenu au sommet de sa forme. Remplacé par Giroud (75e).

Malouda : 3
Quand il n’était pas transparent, le joueur de Chelsea, dans une position reculée, a souvent fait les mauvais choix. A 32 ans, c’était peut-être sa 80e et dernière sélection. Remplacé par Nasri (65e).

Debuchy : 4
Dans son couloir droit, il a souvent donné l’impression de chercher ses repères avec Réveillère. Il se fait enrhumer par Jordi Silva sur le but de Xabi Alonso (19e). Remplacé par Ménez (64e), averti après avoir insulté l’arbitre (76e).

Ribéry : 5,5
Actif sur le côté gauche, il a tenté, sans réussite, à l’image de son bon centre pour la tête de Debuchy (59e). Au niveau de l’état d’esprit, il n’y a rien à lui reprocher.

Cabaye : 5
L’ancien Lillois a évolué plus haut que d’habitude, en soutien de Benzema. Très discret avant de se procurer une belle occasion sur coup franc (32e), il a beaucoup couru dans le vide. Averti à la 42e minute.

Benzema : 3,5
Victime d’un schéma tactique trop frileux, il a touché tous ses ballons loin du but espagnol. S’il n’a donc pas pesé sur le front de l’attaque, il a en plus manqué beaucoup de ballons. Il n’a toujours pas marqué de but en phase finale d’un grand tournoi. La très grosse déception de cet Euro.

Aurélien Brossier