RMC Sport

Benzema, star malgré lui

Karim Benzema

Karim Benzema - -

Élément de base de l'équipe de Laurent Blanc, Karim Benzema est l’un des rares joueurs français de classe internationale. Le Madrilène refuse d’attirer toute la lumière sur lui lors de cet Euro 2012. Et pourtant…

Beaucoup le voient comme un possible meilleur buteur de l’Euro. D’autres évoquent même le Ballon d’Or en cas de compétition réussie. Avec Franck Ribéry, Karim Benzema est certainement le seul joueur de classe internationale dans le groupe de Laurent Blanc. L’intéressé réfute : « Je suis un joueur de foot. Star, c’est ce qu’il se passe autour. L’essentiel est que je sois au top pour l’équipe. » C’est pourtant son sélectionneur qui ne cesse de tresser des louanges au champion d’Espagne. « Avec Ribéry et Benzema dans mon équipe, si je suis entraîneur de la formation adverse, ils feraient partie des deux joueurs à particulièrement surveiller », avait déclaré Laurent Blanc au soir de la promenade estonienne au Mans (4-0) et alors que Benzema avait inscrit son premier doublé sous l’ère Blanc.

Ils étaient d’ailleurs plusieurs à sortir le cahier de statistiques ce soir-là. Tout simplement parce que la réussite fuyait l’ancien Lyonnais depuis septembre et un but en Albanie (2-1). Avant l’Estonie, « KB » restait même sur une réalisation en onze rencontres. Le joueur n’a pas douté. Il a même gardé la pleine confiance de Blanc qui ne cessait de vanter sa réussite et son investissement aux entraînements. « On ne l’a jamais senti douter, abonde Alou Diarra. Il sort d’une grande saison avec le Real. Il a un peu tardé, mais comme tous les autres, l’objectif était de monter en puissance. On le sent vraiment bien en jambes. On espère qu’il marquera dès lundi car il a besoin de marquer pour se sentir bien. »

Dacourt : « Il est le Galactique de cette équipe de France »

Un but le 11 juin lancerait de la meilleure des manières l’Euro de Benzema. Car le joueur se sait épié. Surveillé. « Je n’ai pas de pression, même si je sais que tout le monde m’attend, sourit le joueur. Il y a beaucoup de pression, mais l’essentiel est que je continue à me donner à fond sur le terrain. » Avec Giroud, le staff des Bleus dispose d’une alternative pleine de promesse, mais au moment d’affronter les grandes nations du continent, l’expérience du natif de Lyon (15 buts, 45 sélections) semble indispensable. D’autant qu’à 24 ans, il semble en pleine possession de ses moyens. Et s’il s’agissait de la forme de sa vie ? L’intéressé en rigole : « On va me poser cette question à chaque fois ? C’est vrai que je me sens bien. J’ai pris confiance en moi à Madrid. Tout ce que je tente, je le réussis. A moi de continuer comme ça. »

Si Benzema refuse d’endosser le costume de sauver de la patrie, d’autres ont fait de lui, l’homme providentiel de cette équipe. C’est le cas d’Olivier Dacourt. « Un grand joueur, on l’attend dans une grande compétition, glisse l’ancien international, membre de la Dream Team RMC. A l’image d’un Van Basten en 1988, d'un Platini en 1984, d’un Maradona en 1986. On attend d'eux qu’ils marquent une épreuve de leur empreinte. On attend de Karim qu’il nous fasse rêver. Aujourd'hui, il se retrouve dans la même position que Messi en Argentine et Ronaldo au Portugal. Il est le Galactique de cette équipe de France. » Derrière sa réserve, l’attaquant en est particulièrement conscient. Au point de se mettre à rêver tout haut quand on lui demande ce que serait un Euro réussi : « Le plus bel Euro, c’est de le gagner. C’est un rêve ».

Le titre de l'encadré ici

Retrouvez toute l'actu de l'Euro grâce à RMC Sport sur Facebook et Twitter!|||

@RMCsport sur Twitter

RMC Sport sur Facebook

Mais aussi toute la Dream team foot RMC Sport :

Rolland Courbis sur Facebook

Rolland Courbis sur Twitter (@CoachCourbisRMC)

Luis Fernandez sur Facebook

Luis Fernandez sur Twitter (@Luis_RMC)

Jean-Michel Larqué sur Facebook

Jean-Michel Larqué sur Twitter (@LarqueFoot)

@AfterRMC sur Twitter

L'After sur Facebook

Pierrick Taisne à Donetsk