RMC Sport

Euro 2016 – Hongrie : pourquoi Kiraly joue en jogging

Hongrie : Kiraly et son jogging  face à Moutinho

Hongrie : Kiraly et son jogging face à Moutinho - AFP

A 40 ans, Gabor Kiraly n’a pas pour seule caractéristique d’être le joueur le plus âgé de cet Euro 2016. Le gardien de la Hongrie qui défiera la Belgique dimanche en 8e de finale se singularise aussi par son fameux survêtement gris...

On peut retenir de ce premier tour de l’Euro la mine de Dimitri Payet contre la Roumanie, « Will Grigg’s on fire » chanté à l’unisson par les fans nord-irlandais ou… le bas de survêtement du gardien hongrois Gabor Kiraly (40 ans). Le plus vieux joueur de ce championnat d’Europe porte un jogging depuis… 20 ans lorsqu’il défendait les couleurs de Szombathelyi Haladas, club où il est revenu en 2015. « Un jour, les joggings noirs habituels pour les matches n'avaient pas été lavés, j'ai été obligé d’en prendre un gris, raconte-t-il. On a enchaîné sur une série de huit ou neuf matches sans perdre, et on a ainsi évité la relégation. Donc où que j'aille depuis, ces survêtements sont mon porte-bonheur. »

A lire aussi>> Euro 2016 : un match de folie, Ronaldo en sauveur... ce qu'il faut retenir d'Hongrie-Portugal

Kiraly : « Je suis gardien pas top model »

Comme un grand nombre de « footeux », Kiraly est un grand superstitieux. Le Hongrois qui confesse avoir une "centaine de superstitions" conduit depuis toujours la même voiture, une Mini Cooper. Son partenaire en sélection Zoltan Gera révèle qu’il porte toujours sous son sweat, un maillot de basket noir avec un tigre floqué du numéro 13. « Je vous laisse imaginer à quoi il ressemble quand il fait 40 degrés », sourit Gera.
L’intéressé, surnommé « pyjama man », s’en fiche complètement. « Je suis gardien de but, pas top model, dit-il. C’est surtout une question de confort. Je prends toujours mon survêtement une taille au-dessus pour être plus à l’aise. J’ai essayé le short lors de mes passages en Allemagne et en Angleterre mais ça ne me convenait pas. Au final, c’est le résultat qui compte, pas le look. » Ce n’est pas forcément l’avis d’un site hongrois qui espère surfer sur la vague de l’Euro en commercialisant le bas de jogging de Kiraly contre 25 euros.

A lire aussi>> Euro 2016 - Vidéos : la Madjer de Ronaldo et tous les buts de l'incroyable Hongrie-Portugal

dossier :

Euro 2016

Aurélien Brossier