RMC Sport

Euro 2016 - Lambert : "C’est maintenant qu’il faut commander ses billets"

-

- - AFP

Jacques Lambert, le président du comité d’organisation de l’Euro 2016, appelle les supporters français à réserver leurs places sans plus attendre. Une semaine après l’ouverture de la billetterie, la demande est déjà très forte.Votre chapo ici

Jacques Lambert, une semaine après l’ouverture de la billetterie de l’Euro 2016, où en est-on ?

Nous en sommes à 3,6 millions de demandes de billets pour 1 million de billets mis en vente. Donc les choses vont bien. Nous avons 55% de demandes venant de France, 45% venant de l’étranger. Je m’attendais à une demande française un peu plus forte. Il faut que les supporters français pensent à passer leur commande dès maintenant. C’est maintenant qu’il faut commander ses billets. Après le 10 juillet, ça sera trop tard. Il y a une forte demande pour les billets les moins chers. Donc ceux qui veulent vraiment des billets devaient peut-être orienter leurs demandes vers d’autres catégories de places. Nous avons des stades qui marchent mieux que d’autres, on s’y attendait. On sait que Paris a une attractivité particulière, notamment pour les spectateurs étrangers. On a une petite faiblesse sur certains matchs à Lille ou à Marseille.

De nouveaux billets seront mis en vente après le tirage au sort de la phase de poules, le 12 décembre prochain…

Après le tirage au sort, on mettra en vente des billets pour les supporters des équipes. Ça représentera 800 000 billets. Mais il faut savoir qu’ils sont destinés aux 24 équipes. Les supporters français n’auront qu’un 24e de ces 800 000 billets.

Comptez-vous embaucher certains salariés de clubs de Ligue 1 pour vous aider à préparer l’organisation de la compétition ?

Oui, nous avons une équipe de sites à mettre en place autour d’une cinquantaine de personnes. Il est tout à fait légitime qu’on fasse appel à ceux dont c’est le métier d’organiser des matchs et de gérer des stades. Je vais adresser aux présidents des clubs concernés l’organigramme de l’équipe que nous mettons en place afin qu’il puisse le faire connaître à leurs salariés et que ceux qui sont intéressés puissent faire acte de candidature.

Etes-vous confiant concernant l’état des pelouses des stades retenus pour l’Euro ?

Nous avons là une obligation vis-à-vis de l’UEFA. Le cahier des charges est très clair sur la qualité des pelouses à mettre à disposition pour l’Euro. Nous avons fait faire une première expertise par des experts indépendants il y a quelques mois. Toutes les pelouses ne sont pas prêtes. Celles de Lens ou de Lyon ne sont pas posées. Aujourd’hui, il y a un stade qui ne nous pose aucune difficulté aujourd’hui, c’est le Parc des Princes. Pour tous les autres, on aura à mener un vrai travail de concertation pour préparer les pelouses durant toute l’année afin qu’elles soient au top niveau le 10 juin, lors du match d’ouverture de l’Euro. Je n’ai pas d’inquiétude sur le fait qu’on y arrivera et qu’on sera être à la hauteur de l’événement. Mais il y a du travail.

dossier :

Euro 2016

J.Re.