RMC Sport

Euro 2016 : le dispositif de sécurité du Stade de France "a cédé", admet le préfet

-

- - AFP

Après les débordements de samedi dans les tribunes du Stade de France lors de PSG-OM, Philippe Galli, préfet de Seine-Saint-Denis a concédé un échec et promis du changement.

Un mur de deux mètres de haut autour du Stade de France et un triple contrôle des spectateurs mis en place lors de la finale de la Coupe de France PSG-OM (4-2) samedi. Personne ne devait entrer dans le stade sans être fouillé des pieds à la tête, insistait le préfet de Seine-Saint-Denis avant la rencontre. Devant le nombre de fumigènes allumés durant la rencontre dans l’antre dionysienne, Philippe Galli, interrogé ce lundi sur Europe 1, ne s’est pas défaussé.

A lire aussi : des départs de feu en tribunes et quelques heurts

« Le dispositif sera recalibré »

« Les fouilles n'ont pas été effectuées comme elles auraient dû l'être (…) et des objets sont passés au-dessus de la barrière ou au moment de la fouille, a admis le préfet à trois semaines du début de l’Euro 2016 (10 juin - 10 juillet). Le dispositif a cédé sur un certain nombre de points auxquels on va remédier. Le dispositif sera recalibré. »

A lire aussi : l’accès au Stade de France pointé du doigt

A lire aussi : Michael Youn interpellé à cause d’un fumigène

dossier :

Euro 2016

la rédaction