RMC Sport

Euro 2016 : les enjeux du premier stage des Bleus à Biarritz

Ils sont 17 à avoir débuté la préparation de l’équipe de France à Biarritz ce mardi en vue de l’Euro (10 juin-10 juillet). Décryptage des enjeux de ce premier stage de cinq jours au Pays basque, avant de retrouver Clairefontaine lundi prochain.

Rendez-vous était pris ce mardi matin à l’aéroport du Bourget, d’où 17 Bleus se sont envolés pour Biarritz, lieu de leur premier stage de préparation. Les joueurs sont arrivés en ordre dispersé, Olivier Giroud fermant le ban aux alentours de 12h30. Ils ont ensuite déjeuné puis ont embarqué vers 14 heures. Arrivés au Pays basque, ils ont pris leurs quartiers à l’hôtel Regina. La journée s’est conclue par une visite du maire de Biarritz, Michel Veunac. L’édile leur a offert un makhila, un bâton de marche traditionnel du Pays basque, souhaitant qu’il accompagne les Bleus le plus loin possible sur le chemin de l’Euro. En échange, le staff de Didier Deschamps a fait cadeau au maire d’un maillot dédicacé de Raphael Varane.

A quoi sert ce stage à Biarritz ?

Récupération et régénération des organismes sont les mots d’ordre de cette semaine de préparation de l’équipe de France. Le stage a commencé ce mardi avec une balade à VTT dans la forêt de Pignada et sur long du port d’Anglet pour se dégourdir les jambes après une journée de voyage. Casques jaunes fluo sur la tête, parfois un peu paniqués comme N’Golo Kanté, ou en tête du peloton tel André-Pierre Gignac, les joueurs de l’équipe de France avaient le sourire sous le soleil basque. Ce mercredi, place aux choses sérieuses avec des tests physiques et médicaux à partir de 8h30. L’objectif est simple : mesurer le degré de forme des joueurs, et surtout individualiser la préparation des coéquipiers d’Hugo Lloris. Chaque international disposera d’un programme d’entrainement individuel qui permettra d’aborder l’Euro de la meilleure des manières. Toute cette semaine, les joueurs s’entraineront une fois par jour afin de ne pas prendre de risque après une saison éprouvante. A Biarritz, les joueurs de Didier Deschamps pourront profiter de services exceptionnels en termes de thalassothérapie et de balnéothérapie. Idéal pour se préparer dans des conditions optimales.

Comment motiver les réservistes ?

Simplement en convoquant le souvenir de la préparation au Mondial 2014, quand Morgan Schneiderlin et Remy Cabella avaient remplacé à la dernière minute Clément Grenier et Franck Ribéry. Les réservistes ont également un rôle important à jouer dans le bon déroulement des premiers jours de ce stage de l’équipe de France, puisque seuls 12 des 23 « élus » sont présents cette semaine.

Mesurer sa popularité

Une trentaine de curieux derrière les grillages de l’aéroport de Biarritz, quand un bus a réceptionné les Bleus à même le tarmac. Une centaine de supporters devant leur hôtel 5 étoiles avec vue imprenable sur l’océan Atlantique attendant avec impatience la bande à Olivier Giroud. Les Bleus ont eu un aperçu de leur popularité, certains prenant le temps de poser pour un selfie ou de signer des autographes. L’engouement sera décuplé à partir de mercredi et jusqu’à samedi, puisque chacun des quatre entraînements se déroulera devant 10 000 spectateurs. Tous les billets ont été vendus en quelques heures la semaine dernière.

dossier :

Euro 2016

M.Bo et J.S