RMC Sport

Euro 2016 : monstrueux R. Sigurdsson, les Anglais hors-sujet…. les tops et flops d’Angleterre-Islande

Incroyable sensation à l’Allianz Riviera de Nice, où l’Islande a éliminé l’Angleterre (2-1) ce lundi soir en huitièmes de finale de l’Euro 2016. Et ce n’est même pas un hold up ! Les Islandais défieront les Bleus dimanche en quarts.

Le top : Ragnar Sigurdsson leur a tout fait 
A tout juste 30 ans, le défenseur central islandais a réalisé le match de sa vie face aux Anglais. C’est lui qui permet à son équipe de ne pas douter en égalisant grâce à un but plein de rage (6e). C’est encore lui qui réalise un improbable retourné acrobatique que Jao Hart a le plus grand mal à repousser (55e). Et puisqu’il est avant tout un défenseur, il a aussi brillé par son placement et une intervention décisive et pleine de sang-froid sur un Jamie Vardy écœuré.

A lire aussi>> Revivez l'exploit islandais

Le flop : le onze anglais hors sujet
Si l’Islande a réalisé le plus grand exploit dans un Euro, elle le doit à sa cohésion et son réalisme mais aussi à l’étonnante médiocrité des joueurs anglais. A l’image de leur capitaine, Wayne Rooney, et des attaquants, les Britanniques n’ont rien réussi (seulement six tirs cadrés). « Et quel laxisme derrière », commente notre consultant Jérôme Rothen. Nul sur toutes les lignes. 

A lire aussi>> Euro 2016 : ce qui attend les Bleus contre cette Islande sans complexe 

Le fait du match : et si l’Angleterre avait marqué trop tôt ?
En ouvrant le score sur penalty dès la cinquième minute par Wayne Rooney, l’Angleterre ne s’est paradoxalement pas facilité la tâche. Les partenaires de Joe Hart se sont relâchés, laissant l’Islande revenir à égalité avant de prendre l’avantage. Ce penalty sifflé dans les premières minutes n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui sifflée en faveur des Irlandais face aux Bleus dimanche à Lyon. On connait la suite.

L’info pour briller en ville : l’Allianz Riviera, le jardin de Sigthorsson
Si l’attaquant n’a pas franchement brillé avec le FC Nantes, il a marqué un de ses trois buts de la saison en Ligue 1 à Nice pour sa seule tentative durant la rencontre. Et devinez quoi ? Il faut croire que la pelouse de l’Allianz Rivier inspire le numéro 9 islandais puisqu’il a scoré face aux Anglais sur son seul tir au but. 

Angleterre-Islande, en vidéo : les deux buts des incroyables Islandais

L’ambiance : les fans venus du froid ont fait le show
Les 13000 supporters islandais présents dans les tribunes de l’Allianz Riviera n’oublieront jamais ce 27 juin 2016. Rarement les bruyants Anglais ont été battus sur ce « terrain ». Oubliez le « God save the queen », l’impressionnant clapping des Nordistes, notamment celui en fin de match avec les joueurs, restera comme l’un des grands moments de cet Euro. 

dossier :

Euro 2016