RMC Sport

Euro 2016 : Wayne Rooney, le Lion a envie de tout croquer

Wayne Rooney, désormais meilleur buteur de l'histoire de la sélection anglaise

Wayne Rooney, désormais meilleur buteur de l'histoire de la sélection anglaise - AFP

Meilleur buteur de l’histoire de la sélection anglaise, Wayne Rooney n’est jamais parvenu à ramener au pays ce deuxième trophée international tant attendu depuis le Mondial 1966. Avec une équipe qui a brillé lors des qualifications, c’est peut-être le moment ou jamais pour l’attaquant mancunien.

C’est certainement l’une des statistiques les plus incroyables autour de l’Euro. Dans l’histoire de la compétition continentale, dont la première édition a été organisée en 1960, l’Angleterre n’a remporté qu’un seul match à élimination directe ! C’était en 1996, contre l’Espagne en quart de finale, à l’issue d’une séance de tirs au but pourtant si souvent fatale à la sélections aux Trois Lions. Depuis, c’est toujours la même histoire. L’Angleterre fait peur, outsider permanent. Puis l’Angleterre déçoit, looser permanent.

Rebelote en 2016 ? Après 10 victoires en 10 matches lors des qualifications, les représentants de la Premier League s’avancent à l’Euro avec appétit et ambition. Et un leader offensif qui n’a plus de temps à perdre pour briller en sélection. Pilier de Manchester United (avec qui il a tout gagné) depuis l’été 2004, Wayne Rooney n’a jamais exprimé la plénitude de son potentiel sous le maillot anglais. Désormais meilleur buteur de l’histoire des Trois Lions devant Bobby Charlton, le gamin de Liverpool devenu trentenaire ne perd pas ses qualités de buteur en sélection. Mais sur le plan collectif, ça n’a jamais voulu le faire.

Meilleur buteur anglais en qualifications

Les Coupes du monde ? Un quart (2006), un huitième (2010) et une élimination au premier tour (2014) pour un seul but marqué par l’attaquant mancunien. Les Euros ? Deux quarts (2004 et 2012), une absence en 2008 pour cause d’Angleterre non qualifiée et cinq buts inscrits par l’ami Wayne. Trop faible pour un joueur qui rêve de marquer l’histoire de (s)on pays » en ramenant à la Perfide Albion un deuxième trophée après celui du Mondial 1966 disputé à la maison.

A 30 ans, motivé comme jamais par la perspective de cet Euro en France, comme en témoigne son statut de meilleur buteur anglais lors des qualifications (7 réalisations, avec en plus 1 passes décisive), Rooney sait qu’il n’a plus de temps à perdre s’il veut atteindre son objectif. Gagner tout de suite et maintenant. Ou jamais. Sacré défi collectif et individuel, même pour un joueur de la trempe de Wayne.

>> EN VIDEO : la gifle de Rooney, catcheur d'un soir

>> Angleterre : une chaussure en or et une peinture pour Rooney

>> Euro 2016: toutes les stars