RMC Sport

Euro 2021: le choc du pilote de F1 Lando Norris, victime d’un vol à Wembley

Lando Norris a été victime d'un vol de montre alors qu'il assistait, dimanche à Wembley, à la finale de l'Euro entre l'Angleterre et l'Italie. Le pilote de F1 est encore secoué par l'incident, a révélé l'écurie McLaren ce lundi soir.

Le chaos de Wembley a fait des victimes parmi le parterre de stars venues assister à la finale de l’Euro entre l’Angleterre et l’Italie, dimanche soir. Des affrontements ont éclaté à l’intérieur de l’enceinte sportive après que des supporters ivres et sans billets ont forcé la sécurité pour assister au match, poussant notamment les familles de joueurs à fuir.

Une expérience de football effroyable, la pire jamais vécue par certains journalistes anglais, lequels ont dénoncé une "organisation chaotique" et une "police invisible". Le pilote de F1 Landos Norris en a fait les frais. Le Britannique est lui-même tombé dans une embuscade au terme de la rencontre, signe que la tension n’était pas encore retombée après la défaite des Anglais.

Norris n'a pas été blessé

Lando Norris montait à bord de sa voiture lorsqu’il a été agressé par deux voyous, l’un l'attrapant, tandis que son complice lui arrachait une montre d’une valeur de 40.000 livres (environ 50.000 euros). L’écurie McLaren a publié un communiqué relatant l’incident, précisant que le pilote était encore secoué par la violence du choc.

"Heureusement, Lando n’a pas été blessé, se réjouit McLaren. L'équipe soutient Lando et nous sommes sûrs que les fans de course se joindront à nous pour lui souhaiter le meilleur pour le Grand Prix de Grande-Bretagne ce week-end."

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des dizaines de supporters sans billet renverser des barrières face à des agents de sécurité submergés. Dans une vidéo, visiblement prise dans les couloirs du stade, on voit aussi un groupe d'hommes en frapper d'autres à coups de pieds et de poings, dont des gens à terre, alors que des agents du stade tentent d'intervenir. La police londonienne, la "Met", a procédé à 86 arrestations et annoncé que 19 policiers avaient été blessés lors de "confrontations avec des foules violentes".

QM