RMC Sport

Euro 2021: "On nous survend le jeu de l'Italie" juge Di Meco

Sur l’antenne de RMC, Eric Di Meco s’est projeté sur la finale de l’Euro 2021 entre l’Italie et l’Angleterre, dimanche soir à Wembley. L’occasion pour le membre de la Dream Team de porter un regard critique sur le jeu de la Nazionale, encensé depuis le début de la compétition.

Qui aime bien, châtie bien. Observateur attentif des prestations de la sélection italienne depuis le début de l’Euro 2021, Eric Di Meco est admiratif de son parcours. Mais alors que les partenaires de Marco Verratti ont rendez-vous en finale dimanche à Wembley face à l’Angleterre, le membre de la Dream Team ne veut pas surestimer la qualité du jeu de la Nazionale : "On nous survend le jeu italien du moment", clame-t-il sur RMC. "Ça ne me surprend pas qu’ils battent la Turquie ou le pays de Galles en jouant au ballon. Quand tu as Jorginho, Verratti ou Barella, tu as des joueurs de ballon. Mais le bon exemple c’est l’Espagne. La passe est dans leur ADN et ils prennent le ballon à n’importe qui, à tout le monde ! Les Italiens, ils n’ont pas pu prendre le ballon aux Espagnols ! Et pourtant on nous expliquait qu’ils étaient capables d’avoir la possession. Ben non, ils ne sont pas encore assez forts pour pouvoir le faire contre n’importe qui."

Une mauvaise comparaison avec les Bleus

Pour Eric Di Meco, si l'Italie est sortie vainqueur de son duel avec la Roja en demi-finale, rien n'est acquis face aux Anglais dimanche soir : "J’ai hâte de voir ce match contre une équipe qui n’est pas connue pour pouvoir te prendre le ballon. Ou du moins qui peut le faire mais ce n’est pas son idée de jeu. Je vais voir si, ce qu’on nous vend depuis le début est une réalité. Je ne dis pas qu’on survend l’Italie. Je ne parle pas de la valeur intrinsèque de l’Italie. S’ils sont là, c’est qu’ils sont bons. Je dit qu’on nous a survendu sur le jeu italien. En France, on nous l’a survendu parce que c’était en contradiction avec ce que nous, nous faisions. Du style : "Vous avez vu les Italiens ? Ils ont une équipe qui sort de nulle part avec aucune star et ça joue au ballon !" Et nous on a des stars et on ne joue pas au ballon. Je pense qu’on nous a survendu ça", conclut l'ancien arrière gauche de l'OM et des Bleus.

ABr