RMC Sport

Euro: l'UEFA demande à l'Ukraine de modifier son maillot "politique" après la plainte de la Russie

Interpellée par la Russie au sujet du maillot très politique de l'Ukraine pour l'Euro, l'UEFA a demandé à la Fédération ukrainienne de retirer la mention "Gloire à nos héros" à l'intérieur du col. La carte avec la Crimée peut en revanche être conservée.

La Russie a eu gain de cause. En partie, du moins. Interpellée par les protestations en provenance de Moscou, l'UEFA a imposé ce jeudi une modification du maillot de l'Ukraine à la veille de l'ouverture de l'Euro, jugeant finalement "politique" la mention "Gloire à nos héros" dénoncée par les Russes.

"Après une analyse plus approfondie", ce slogan figurant "à l'intérieur du col" de la tunique ukrainienne est "clairement de nature politique" et "doit donc être retiré (...) en vue des matchs de compétition de l'UEFA", a déclaré l'instance à l'AFP.

La Crimée peut rester sur le maillot

L'UEFA a en revanche validé la carte de l'Ukraine figurant sur le maillot et incluant la Crimée, que Moscou a annexée en 2014, ainsi que des territoires de l'Est contrôlés par des séparatistes prorusses, rappelant qu'elle correspondait aux frontières internationalement reconnues du pays.

Elle a également rejeté la protestation russe visant le slogan "Gloire à l'Ukraine", approuvé par l'UEFA depuis 2018 et qui "peut être considéré comme une phrase générique et apolitique", pour peu qu'il soit analysé isolément.

Le problème vient de sa "combinaison" avec le slogan "Gloire à nos héros" ajouté plus récemment à l'intérieur du maillot, et qui n'avait "pas été prise en compte" lorsque l'instance a validé l'équipement ukrainien en décembre 2020, reconnaît l'UEFA.

Or, la double formule "Gloire à l'Ukraine! Gloire aux Héros", tirée d'un chant patriotique, était devenue un cri de ralliement lors du soulèvement populaire pro-occidental de Maïdan en 2014, qui avait évincé un président soutenu par le Kremlin, Viktor Ianoukovitch.

Pas de duel possible avant les quarts

Moscou associe de surcroît ces slogans à des groupes nationalistes de la Seconde Guerre mondiale qui ont combattu les Soviétiques, et la Fédération russe de football avait développé ces arguments mardi dans une lettre à l'UEFA. "Cette combinaison spécifique des deux slogans est considérée comme étant clairement de nature politique, ayant une signification historique et militariste", justifie l'UEFA en ordonnant le retrait de la seule mention "Gloire aux héros".

La Russie s'est déclarée ce jeudi satisfaite que l'UEFA lui donne partiellement raison. "Soyez des héros sportifs et vous aurez la gloire, c'est ainsi et non avec des slogans nationalistes que vous ferez honneur à la patrie", a estimé à l'adresse de l'Ukraine la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

L'Ukraine figure dans le groupe C et entamera sa compétition dimanche face aux Pays-Bas, avant d'affronter la Macédoine du Nord puis l'Autriche. La Russie est dans le groupe B, avec la Belgique, qu'elle affronte samedi, la Finlande et le Danemark. Ukraine et Russie ne peuvent pas s'affronter avant les quarts de finale de l'Euro.

C.C. avec AFP