RMC Sport

Euro: la femme de Christian Eriksen pensait qu’il était mort sur le terrain

L’espace de quelques instants, samedi, Sabrina Kvist Jensen, l’épouse de Christian Eriksen, a bien cru que son mari était décédé. C’est le gardien de la sélection danoise, Kasper Schmeichel, qui s’est précipité vers elle pour la rassurer.

La compagne de Christian Eriksen, Sabrina Kvist Jensen, a eu la peur de sa vie, samedi. Vers la fin de la première période de Danemark-Finlande (0-1), loin du ballon et de tout adversaire, Eriksen s'est effondré brutalement sur le terrain, les yeux révulsés, victime d'un arrêt cardiaque. Mais alors que tout le monde se précipite autour du milieu de terrain pour lui porter secours, sa femme est désemparée.

Le terrible incident s’est produit non loin de l’endroit où se trouvaient les épouses des joueurs. Sabrina Kvist Jensen, mère de deux enfants, a cru que son mari s’en était allé, emporté par le sort, comme ça, en un claquement de doigts. S'adressant à BBC Radio Five Live, Peter Schmeichel a expliqué comment son fils Kasper, gardien de la sélection, s’était précipité vers Sabrina Kvist Jensen pour la rassurer.

>> Euro: les infos en direct

Toujours pas d'explication concernant l'arrêt cardiaque

"La femme de Christian l'aurait vu, elle est venue sur le terrain. Vous pouvez le voir à la réaction de... mon fils Kasper, qui s'est précipité vers elle. Je lui ai évidemment parlé hier soir et il est allé lui dire que Christian respirait. Elle a cru qu'il était décédé." Kasper Schmeichel et le capitaine danois Simon Kjaer ont surmonté leur propre angoisse de perdre leur ami pour soutenir Sabrina Kvist Jensen, le temps qu’elle soit rassurée.

Les médecins n'ont toujours "pas d'explication" au malaise cardiaque de Christian Eriksen durant le match Danemark-Finlande, a déclaré dimanche le médecin de la sélection danoise. "Pour l'instant, nous n'avons pas d'explication", a affirmé Morten Boesen. "C'est l'une des raisons pour lesquelles il est toujours hospitalisé, pour comprendre ce qui s'est passé", a-t-il dit, ajoutant que les examens réalisés étaient "bons".

Le match avait été interrompu avant de reprendre et de se solder par une défaite des Danois (1-0). "C'est une décision ridicule de l'UEFA, a d’ailleurs déclaré Schmeichel à propos de cette décision très controversée de l’UEFA. Ils auraient dû essayer d'élaborer un scénario différent et faire preuve d'un peu de compassion." Les joueurs l’ont eux aussi déploré ce lundi, regrettant ne pas avoir eu trop le choix.

"Nous avons été mis dans une position où, à titre personnel, je pense que nous n'aurions pas dû être placés", a souligné Kasper Schmeichel lors d'une conférence de presse avec les médias danois à Helsingor au nord de Copenhague.

QM