RMC Sport

Valbuena: "Un groupe vraiment à notre portée"

Mathieu Valbuena

Mathieu Valbuena - AFP

EXCLU RMC SPORT. Invité sur RMC ce samedi, Mathieu Valbuena a réagi au tirage au sort clément réservé à l’équipe de France pour la phase de poules de l’Euro 2016. Il ne cache pas que les Bleus ont largement les moyens de terminer premiers.

Mathieu, ce tirage au sort clément s’apparente-t-il à un « jackpot » ?

Je ne pense pas qu’on puisse dire que c’est un jackpot. Quand on fait l’Euro, on ne peut pas parler de groupe facile. C’est un groupe à notre portée. Si on joue à notre meilleur niveau, on peut terminer premiers.

Votre groupe semble tout de même être l’un des plus faibles, non ?

On ne peut pas dire que c’est le plus faible. Toutes les équipes qui se sont qualifiées pour l’Euro méritent d’être là. On retrouve la Suisse qu’on a déjà affrontée à la Coupe du monde (2014 au Brésil, ndlr). C’est une équipe difficile à jouer même si on s’était rendu le match facile au Brésil (victoire 5-2). Il ne faut pas oublier qu’on a eu des difficultés face à l’Albanie (lors des qualifications pour l’Euro 2016). On a perdu chez eux (1-0) et on a fait match nul chez nous (1-1). Ça fait un moment qu’on n’a pas affronté la Roumanie. C’est un groupe vraiment à notre portée. Ça aurait pu être pire, il faut le reconnaitre. Notre premier adversaire, ce sera nous-mêmes.

Etes-vous également satisfait de l’ordre du tirage qui vous réservera un choc face à la Suisse lors de la dernière journée ?

Oui. On jouera le dernier match face à la Suisse. On fait aussi le match d’ouverture face à la Roumanie. Ce sera plus qu’un match puisqu’on jouera chez nous. Le match d’ouverture est le plus important. On a déjà vu que l’équipe de France pouvait être en difficulté face à des nations dites inférieures quand on n’avait pas l’état d’esprit qu’il fallait. Ce premier match est très important pour la suite de la compétition et pour bien partir.

Vous projetez-vous sur la 8e de finale potentiel où vous pourrez affronter l’Allemagne, la Pologne, l’Ukraine ou l’Irlande du Nord ?

Il y a beaucoup d’équipes lors de cet Euro. Plus la compétition avance, plus elle devient compliquée. On a toujours dit qu’un Euro est plus compliqué qu’une Coupe du monde, je veux bien le croire. Si on se projette plus loin sans s’enflammer, nos adversaires seront peut-être plus coriaces. Respectons nos adversaires, c’est le plus important. L’état d’esprit de cette équipe de France est formidable. On doit faire le boulot et on se projettera sur nos autres échéances.

Malgré vos péripéties du moment, pensez-vous déjà à l’Euro ?

Je pense que chaque joueur de l’équipe de France a ça dans un coin de la tête. Chacun a ses objectifs personnels et collectifs avec ses clubs. Je ne peux pas oublier cette grosse échéance qui nous attend à la fin de l’année. On a notre quotidien avec le club mais l’équipe de France est très importante pour tous les joueurs. On a toujours ça en tête.