RMC Sport

Arsenal-Rennes: Bourigeaud, l’indispensable homme à tout faire

En envoyant un missile dans la lucarne de Petr Cech en huitièmes de finale aller de la Ligue Europa contre Arsenal (3-1 pour Rennes), Benjamin Bourigeaud a signé son acte de naissance européen. Redoutable frappeur, le milieu de terrain du Stade Rennais est l’homme à tout faire de Julien Stéphan. Adaptable, infatigable, toujours juste.

Le niveau de jeu élevé de Benjamin Bourigeaud, son ami et ancien coéquipier à Lens, Mathias Autret, n’y voit "rien d’étonnant". Le milieu de 25 ans est un titulaire indiscutable de Julien Stéphan au Stade Rennais et devrait occuper un rôle encore une fois prépondérant ce jeudi, lors du huitième de finale retour de Ligue Europa à Arsenal (21h sur RMC). Dans le Télégramme, Mathias Autret évoque d'ailleurs un "top-joueur capable de tout" qui était "déjà monstrueux" à l’époque de leur aventure lensoise.

Bourigeaud récidiviste à Caen

Impossible de définir Benjamin Bourigeaud sans évoquer cette frappe de balle surpuissante du droit. Au match aller au Roazhon Park, elle avait transpercé Petr Cech à la 42e minute, permettant au Stade Rennais d’égaliser et de rentrer aux vestiaires avec de grands espoirs... validés par la suite. Dimanche dernier, lors de la 28e journée de Ligue 1, il a récidivé contre Caen: 39e, frappe à l’entrée de la surface, lucarne, égalisation et victoire 3-1 à domicile.

>>> Cliquez-ici pour souscrire aux offres RMC Sport et suivre en direct et en exclusivité la Ligue Europa

Une polyvalence impressionnante

Comme Christian Gourcuff et Sabri Lamouchi, Julien Stéphan a toujours une place importante réservée à Benjamin Bourigeaud. Quand il fait ses compositions d’équipe, l’entraîneur rennais couche le nom de son capitaine Benjamin André, son chef d’orchestre Clément Grenier, son artiste Hatem Ben Arfa, et trouve toujours le moyen d’y ajouter la polyvalence son homme à la frappe d'or. Ailier droit, ailier gauche, relayeur dans un milieu à trois, devant la défense dans un milieu à deux.

Fiable et spectaculaire

Depuis son arrivée en Bretagne en août 2017, Benjamin Bourigeaud brille par sa présence. Il n’a manqué qu’un seul match pour blessure et c’était en semaine contre Dijon en Coupe de la Ligue en octobre 2017. Fiable et polyvalent, il a su se faire une place légitime, avant même de mettre des lucarnes à Petr Cech. Alors si, en plus, il a ajoute un bonus spectacle, c’est tout le peuple breton qui en fera son chouchou. Définitivement.

Joseph Ruiz