RMC Sport

Arsenal-Rennes: Stéphan s'étonne de la réduction de suspension de Lacazette

Alors que l'UEFA a finalement autorisé Alexandre Lacazette à disputer le 8e de finale retour de Ligue Europa entre Arsenal et Rennes (jeudi, 21h sur RMC Sport), l'entraîneur breton Julien Stéphan s'est interrogé sur le timing de cette annonce.

Suspendu trois matchs pour un coup de coude contre le Bate Borisov en 16es de finale de la Ligue Europa, l’attaquant d’Arsenal Alexandre Lacazette a finalement vu mardi soir sa suspension réduite d’une rencontre après appel des Gunners. Conséquence: Unai Emery pourra l’aligner dès jeudi contre Rennes en 8e de finale retour (21h, sur RMC Sport). Une bonne nouvelle pour le buteur français, nettement moins pour la formation bretonne de Julien Stéphan, qui s’est interrogé sur cette décision tardive ce mercredi en conférence de presse.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue Europa

Un gentil coup de pression à l'arbitre

"Il y a un timing qui est surprenant. Il est surprenant pour tout le monde. On n’avait, en effet, pas imaginé ça jusqu’à hier (mardi) soir 17h45 quand la nouvelle est tombée, reconnait le coach. Les instances ont décidé de réduire la suspension de trois à deux matchs… Tant mieux pour lui. On va tenter de s’organiser en conséquence. [...] Mais oui, ça change beaucoup de choses, puisqu’avec Lacazette ils peuvent jouer dans différents systèmes, ils en ont encore rajouté un le week-end dernier, un 3-5-2 avec deux attaquants et un numéro 10. Sa présence modifie les données du match. Il nous reste 24 heures pour nous préparer..."

Stéphan n'a d'ailleurs pas manqué de rappeler que l'UEFA avait déjà enlevé l'avantage du terrain au Stade Rennais après le tirage. En envoyant un petit message aux arbitres pour éviter une nouvelle décision défavorable. "Il y avait déjà eu une première bizarrerie avec l’inversion des matchs, c’est une deuxième bizarrerie qui arrive. Mais on est convaincu qu’il n’y en aura pas de troisième demain sur le terrain, puisqu’on aura un arbitre expérimenté qui prendra les bonnes décisions, sourit-il. Ça sera le principal."

CC