RMC Sport

Barton, l’Europe pour terrain de jeu

-

- - -

Alors que sa suspension l’empêche d’étrenner sa nouvelle tunique olympienne sur les pelouses de Ligue 1, Joey Barton figure pour la première fois dans le groupe de l’OM, qui débute en Ligue Europa ce jeudi à Fenerbahçe (19h).

Suspendu des pelouses de Ligue 1, où la sanction infligée par la Fédération anglaise est transposée jusqu’au 18 novembre prochain, Joey Barton a tout le loisir de participer aux rencontres européennes de l’Olympique de Marseille puisque l’UEFA a choisi de ne pas étendre sa suspension à l’ensemble du Vieux Continent. Le milieu de terrain anglais fait donc partie du groupe de 18 joueurs convoqués par Elie Baup pour affronter Fenerbahçe, ce jeudi soir pour le compte de la première journée d’Europa League (19h00).

L’ex-joueur des Queens Park Rangers devrait donc étrenner la tunique phocéenne pour la première fois depuis son arrivée fin août et quitter enfin les habits de civil qui l’accompagnent habituellement lors des matches de l’OM. « C’est évident que pour un joueur de haut niveau, il y a de l’impatience par rapport à la compétition, admet l’entraîneur olympien. Etre suspendu aussi longtemps le prive d’exercer son métier. Il y a l’envie chez lui de participer à cette rencontre. » Le technicien phocéen a toutefois refusé d’indiquer si son milieu de terrain britannique débuterait au stade Saraçoglu. « Les 18 joueurs que j'ai retenus sont opérationnels. S'ils sont dans le groupe, c'est qu'ils peuvent participer à cette rencontre », a laconiquement déclaré Baup.

Une condition physique précaire

Si l’envie et la détermination de Barton ne sont guère problématiques, l’ancien aboyeur de Newcastle manque cruellement de condition physique, comme le confiait récemment le préparateur physique du club olympien, Christophe Manouvrier : « Quatre-vingt-dix minutes, ce ne sera pas possible mais un bout de match, oui. » Si sa titularisation dans l’entrejeu des Ciel et Blanc n’est pas garantie, l’éphémère international anglais (1 sélection) devrait avoir voix au chapitre ce jeudi. « Je crois qu’il est venu ici pour jouer et montrer son talent. Je pense qu’il est en phase de préparation, il a beaucoup travaillé, avoue le capitaine et gardien provençal Steve Mandanda. J’espère qu’il va nous apporter tout ce dont il est capable. Il a toujours eu faim, ça ne va pas changer. »

Côté turc, l’attaquant Moussa Sow, n’est pas franchement inspiré par le natif de Liverpool. « Ça reste un bon joueur de football, un être humain, même s’il a son caractère et qu’il a fait des choses dans son passé, explique le meilleur buteur du championnat de France 2011. Aujourd’hui il a signé à l’OM pour apporter quelque chose. » Entre coups d’épaule et coups de génie, les Marseillais auront bien besoin de leur bouillant « scouser » dans la chaude ambiance stambouliote.

Jérôme Carrère avec Florent Germain, à Istanbul