RMC Sport

Casanova : « J’ai vu des yeux pétiller »

Le coach toulousain ne doute pas de l'implication de ses joueurs en Europa Ligue, une compétition qui débute pour le TFC par un déplacement périlleux jeudi à Trabzonspor.

Le coach toulousain ne doute pas de l'implication de ses joueurs en Europa Ligue, une compétition qui débute pour le TFC par un déplacement périlleux jeudi à Trabzonspor. - -

Les Toulousains se déplacent à Trabzon pour y affronter jeudi Trabzonspor, troisième du dernier championnat turc. Le coach du TFC affirme que ses troupes sont heureux de jouer l’Europe.

Alain Casanova, cette Coupe d’Europe est-elle vécue comme le fruit d’une belle saison ?
Je ne veux pas le prendre comme une récompense, parce qu’une récompense c’est un aboutissement et ça donne l’impression d’être arrivé au bout d’une histoire, or on espère que ce ne soit que le début de quelque chose de grand. L’an dernier, il y a eu beaucoup d’efforts fournis pour atteindre cette Coupe d’Europe, et aujourd’hui, elle n’est pas secondaire par rapport au championnat, elle est au moins au même niveau. On a envie de bien se comporter, on va essayer de se qualifier, et après on verra ce dont on est capable de faire.

Avant ce rendez-vous européen, avez-vous noté un changement d’attitude de la part de vos joueurs ?
On s’était focalisé sur Monaco, ensuite sur Saint-Etienne, et dès dimanche, j’ai vu des yeux qui pétillaient, parce que sur l’ensemble des joueurs professionnels, peu sont ceux qui ont la chance de disputer une sélection ou une Coupe d’Europe. Il faut croquer dedans.

L'ambiance promet d'être chaude au stade Avni Aker où 30 000 supporters bouillants attendent les Toulousains... De quoi impressionner vos gars ?
Ça ne reste que du football, si on perd parce que l’ambiance est électrique, on ne jouera pas notre vie. Ce n’est que du bonheur, et je pense que les joueurs vont l’aborder ainsi.

Pelé dans le groupe – Alain Casanova emmène un groupe de 23 joueurs en Turquie pour le barrage aller de l'Europa Ligue. Le Brésilien Luan (cheville, convalescence), Mathieu Berson (tendon d'achille) et Soren Larsen (cheville) n'en font pas partie. Par contre, l'ex-Manceau Yohann Pelé, blessé au poignet en amical face à Bordeaux le 17 juillet dernier, fait parti des 23. Mais il n'a pas encore évolué en Ligue 1 et c'est vraisemblablement Olivier Blondel qui sera toujours titulaire dans les cages toulousaines en Turquie. Pelé devrait quant à lui jouer ce week-end avec la réserve en CFA 2.

La rédaction - Wilfried Templier