RMC Sport

Francfort-OM: le calvaire des Marseillais avec deux csc

Déjà éliminé de la course à la qualification pour les seizièmes, l’OM a pris l’eau ce jeudi sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (4-0), lors de la cinquième journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. Avec, en prime, deux csc signés Luiz Gustavo et Bouna Sarr.

Il est temps que la Ligue Europa se termine pour l’OM. D’ores et déjà éliminés de la course à la qualification pour les seizièmes de finale de la compétition, les Marseillais ont sombré ce jeudi (4-0) sur la pelouse de l’Eintracht Francfort, lors de la cinquième et avant-dernière journée de la phase de groupes. En l’absence de plusieurs cadres (Steve Mandanda, Adil Rami, Florian Thauvin ou encore Dimitri Payet), restés sur la Canebière, le club phocéen a vu son calvaire débuter après seulement une minute de jeu quand Luka Jovic a ajusté Yohann Pelé en force dans la surface.

Luiz Gustavo et Sarr malheureux

Un quart d’heure plus tard, Luiz Gustavo a lui trouvé le moyen de tromper son propre gardien en manquant totalement sur une passe en retrait. Pris dans l’intensité et incapables de se rebeller, les hommes de Rudi Garcia ont pris un nouveau coup sur la tête à la 62e lorsque Pelé a de nouveau été battu par un de ses coéquipiers. Sur un centre de Danny da Costa venu de la droite, Bouna Sarr a directement envoyé le ballon au fond du but. Le naufrage olympien s’est poursuivi à la 67e avec la deuxième réalisation de la soirée de Jovic, buteur du bout du pied.

>> Cliquez ici pour découvrir les offres RMC Sport

Garcia, lui, a profité de la seconde période pour donner du temps du jeu à Rolando, et à deux jeunes: le milieu Florian Chabrolle (20 ans) et le latéral Christopher Rocchia (20 ans). Des jeunes entrés dans un contexte pour le moins difficile, alors que l’OM semblait en mesure de craquer sur chaque offensive allemande. Battu pour la quatrième fois en cinq matchs disputés cette saison en Ligue Europa, l’OM n’affiche qu’un petit point au compteur. Pas la meilleure façon de booster sa confiance à trois jours d’accueillir le Stade de Reims à l’occasion de la 15e journée de Ligue 1. Francfort, de son côté, en est à 15 points pris sur 15 possibles.

RR