RMC Sport

Ligue Europa: Kokorin n’affrontera pas Bordeaux… parce qu’il est en prison

Aleksandr Kokorin ne participera pas au match de Ligue Europa ce jeudi contre Bordeaux (18h55 sur RMC Sport). Et pour cause, l'attaquant de 27 ans est actuellement en prison, dans l'attente de son jugement pour avoir agressé un haut-fonctionnaire russe en compagnie d'un autre joueur, Pavel Mamaev.

Joueur éphémère du PSG, de 2005 à 2006, Sergueï Semak va se rappeler au bon souvenir de la Ligue 1. A l’occasion de la réception de Bordeaux, ce jeudi (18h55 sur RMC Sport), en Ligue Europa, l’entraîneur du Zénith Saint-Pétersbourg, leader du championnat russe, sera privé de l'un de ses meilleurs attaquants, Alexander Kokorin. L’international russe a été placé en détention il y a deux semaines pour son inculpation dans une affaire de "hooliganisme" qui a suscité l’outrage en Russie.

Il risque jusqu'à sept ans de prison

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Sergueï Semak a bien effectué une demande de libération depuis, accompagnée d’une proposition de caution de 10,4 millions de roubles (environ 139.000 euros) pour son joueur, selon l'avocat de Kokorin, mais celle-ci a été refusée par la justice russe. Alexander Kokorin, et Pavel Mamaev (FK Krasnodar), lui aussi impliqué, restent donc en prison dans l’attente de leur procès. Les deux footballeurs encourent jusqu’à sept ans de prison.

"Je demande pardon pour mes actes indignes"

La Première Ligue russe a réclamé une suspension à vie, sur le territoire russe, pour les deux internationaux. Ivres, ils s'en étaient pris au chauffeur d'une présentatrice de télévision avant de s'attaquer à un haut fonctionnaire du ministère russe du Commerce dans un café du centre-ville de Moscou. 

Après avoir été identifiés par des caméras de surveillance et s'être cachés pendant un jour et demi, les deux hommes ont fini par se rendre à la police, le 10 octobre. "J’ai honte auprès des supporters et du club. Je demande pardon pour mes actes indignes", avait déclaré Kokorin après que le Zénith se soit déclaré "dégoûté" par son attitude.

>> Pour en savoir plus sur cette affaire, rendez-vous sur RMC Sport Premium, via SFR Presse. C'est par ici !

RMC Sport