RMC Sport

Ligue Europa : Krychowiak et Bacca offrent le doublé à Séville

-

- - AFP

Séville a conquis son deuxième sacre d’affilée en Ligue Europa en battant le Dnipro Dnipropetrovsk (3-2), au terme d’une finale aussi inattendue que spectaculaire. Un match marqué par le doublé du Colombien Carlos Bacca et la performance majuscule du Polonais Grzegorz Krychowiak, intenable chez lui, à Varsovie.

A Varsovie, Grzegorz Krychowiak était partout. Sur toutes les lèvres et dans tous les coins du terrain. Le Polonais a livré un match époustouflant, pour permettre à Séville de décrocher sa deuxième Ligue Europa consécutive face au Dnipro Dnipropetrovsk (3-2). Que de chemin parcouru pour celui qui avait porté le Stade de Reims la saison dernière en L1, et dont l’influence au milieu de terrain a cruellement manqué aux Champenois cette année.

Face au défi physique imposé par le Dnipro ce mercredi, Krychowiak a fait ce qu’il maîtrise le mieux : réguler le jeu andalou. Dans son rôle de récupérateur, il a aidé Séville à gagner la bataille de l’entrejeu, et sur les phases offensives, il a souvent décroché, pour servir de lance de rampement. S’il n’est pas le joueur qu’on remarque, Grzegorz Krychowiak s’est même offert son moment de lumière.

C’est lui qui a égalisé, peu avant la demi-heure de jeu, sur un corner mal renvoyé par la défense ukrainienne (28e), alors que le Dnipro avait créé la sensation en ouvrant le score par Kalinic, de la tête (7e). Son explosion de joie résumait à elle seule une soirée par comme les autres. Et s’il a parfois eu du mal à gérer son engagement, comme sur une grosse faute qui lui a valu un jaune avant la pause, il n’a jamais relâché son attention.

Bacca, l’autre héros

Au fond, la performance de Krychowiak, qui a parfait sa formation aux Girondins de Bordeaux, n’a rien d’exceptionnelle. Le joueur de 25 ans a évolué à ce niveau toute la saison, s’attirant la reconnaissance des spécialistes du football espagnol. Marca et l’UEFA l’ont même placé dans leurs onze-types respectifs de la saison de Liga, alors qu’Unai Emery en a fait un homme indispensable de son collectif, en l’alignant sur la quasi-totalité des rencontres.

L’ancien Bordelais a cependant dû partager le statut de héros du match avec Carlos Bacca. Le Colombien a inscrit un doublé (31e, 73e) – 7 au total cette saison en C3 - pour assurer le titre à Séville, alors que Ruslan Rotan, l’une des autres attractions de la rencontre, avait entretenu le suspense d’un beau coup franc (44e). Séville a tenu bon, pour effectuer un second doublé en C3, après celui réalisé en 2006-2007.

Nathan Gourdol