RMC Sport

Ligue Europa: l’OM hérite de Leipzig, bourreau de Monaco en Ligue des champions

L’Olympique de Marseille affrontera Leipzig en quarts de finale de la Ligue Europa avec l’avantage de recevoir lors du match retour. Si l’obstacle ne paraît pas totalement infranchissable pour les Phocéens, la méfiance est de mise face à un adversaire qui s’est montré solide en Ligue des champions cette saison.

Abordable mais très costaud. Ce pourrait être le résumé du quart de finale de Ligue Europa qui attend l’OM face à Leipzig. Les Phocéens, qui ont sorti Braga puis l’Athletic Bilbao cette saison, ont donc hérité du vice-champion d’Allemagne la saison passée et nouveau riche en Europe grâce au soutien de son sponsor, Red Bull. Grâce à des moyens importants, le club est-allemand a fait son entrée sur la scène européenne ces dernières années avec une première cette saison en Ligue des champions. Si les coéquipiers du jeune français Dayot Upamecano ont été éliminés en poule derrière Besiktas et le FC Porto, Leipzig avait écarté Monaco d’un repêchage en C3 en étrillant notamment l’ASM à Louis-II (4-1). Présentation d’un adversaire dont il faut se méfier.

>> OM: "impressionné" par San Mamés, Eyraud met la pression sur les gestionnaires du stade Vélodrome

Comment Leipzig est arrivé en quarts de la Ligue Europa

Trop court pour atteindre les 8es de la Ligue des champions en terminant 3e de son groupe derrière Besiktas et le FC Porto, le club est-allemand a réussi quelques coups d’éclat comme leurs succès sur les Portugais (3-0) et donc à Louis-II (4-1). En Ligue Europa, Leipzig a brillé contre Naples en 16e de finale, en s’imposant à San Paolo 3-1 avant de se faire peur au retour (0-2), puis en sortant en 8e de finale le toujours solide Zénith Saint-Pétersbourg (2-1 ; 1-1). Un tableau de chasse consistant

Les joueurs dont il faut se méfier

A coups de millions, le RasenBallsport Leipzig s’est construit un effectif solide, avec une pépite: Naby Keita. Un milieu créatif tellement prometteur que le Guinéen s’est déjà engagé avec Liverpool en vue de la saison prochaine contre 52 M€. Le club entraîné par Ralph Hasenhuettl peut aussi compter sur l’attaquant allemand qui monte Timo Werner, précis devant le but, ou encore le meneur suédois Emil Forsberg.

Leipzig aime aussi miser sur des jeunes talents. Français notamment. L’OM va donc croiser la route de Jean-Kévin Augustin, buteur jeudi contre le Zénith, qui a relancé sa carrière en Allemagne de l’Est avec 8 buts cette saison, ainsi que celle de son coéquipier en équipe de France Espoirs, Dayot Upamecano, titulaire dans l’axe défensif, ou encore Ibrahima Konaté qui commence à gratter du temps de jeu.

>> OM: le rôle de Quillot dans le rachat par Mc Court et la venue d'Eyraud

Quel état de forme cette saison?

Si Leipzig se montre très solide sur la scène européenne, sa saison en Bundesliga est plus délicate. Vice-champion d’Allemagne lors de l’exercice précédent, le RB Leipzig joue encore les premiers rôles mais n’a pu accrocher le Bayern Munich. Mais surtout, le club est-allemand est relégué à la 6e place après 26e journées, luttant pour une place en Ligue des champions. La saison de la confirmation est plus délicate pour Leipzig. Un motif d’espoir pour l’OM.

Mathieu Idiart