RMC Sport

Ligue Europa: le scénario parfait qui enverrait Rennes en poules de la Ligue des champions dès mardi

Troisième de Ligue 1, le Stade Rennais attend de connaître le nom du vainqueur de la Ligue Europa pour savoir à quel niveau il débutera son parcours en Ligue des champions. Quatre clubs engagés au Final 8 de la C3 peuvent envoyer le club breton vers les groupes dès mardi soir.

Auteur d’une belle saison en Ligue 1 avec une place sur le podium du championnat derrière le PSG et l’OM, Rennes va désormais disputer la Ligue des champions en 2020-2021. Reste désormais à savoir si les Bretons rejoindront directement la phase de groupes ou s’il faudra passer par le troisième tour de qualification puis les barrages. Pour cela il faut attendre de connaître le vainqueur de la Ligue Europa.

L’équipe de Julian Stéphan pourrait obtenir une réponse dès mardi soir sur les coups de 23 heures après les deux derniers quarts de finale de la C3 en cas de qualification de Manchester United, du FC Séville, de l’Inter et du Chakhtior pour le dernier carré.

Quatre favoris, quatre chances

Pour décrocher une place directe parmi le gratin du football continental la saison prochaine, le Stade Rennais espère que le vainqueur de la Ligue Europa soit déjà qualifié pour la C1 via son championnat. Parmi les huit équipes engagées lors du Final 8 en Allemagne, la moitié peut donc qualifier Rennes.

>>> Ne ratez pas les quarts de finale de la Ligue Europa. Pour cela, abonnez-vous à RMC Sport

Autre bonne nouvelle pour les Bretons, sur le papier ces quatre clubs sont favoris de leur quart de finale. Sacrés en 2017, les Red Devils affronteront la surprise Copenhague dès lundi soir (21h, sur RMC Sport 1 et RMC Story). Au même moment, l’Inter Milan luttera contre Leverkusen (sur RMC Sport 2).

Spécialiste de la C3, Séville jouera mardi contre Wolverhampton (21h, sur RMC Sport 1) alors que le Chakhtior Donetsk sera opposé aux Suisses du FC Bâle (21h, sur RMC Sport 2). Avec quatre résultats positifs, le cidre et le chouchen risqueraient bien de couler à flots chez les supporters de Rennes.

Jean-Guy Lebreton