RMC Sport

Lille, un mal pour un bien ?

Gervinho

Gervinho - -

Eliminé en 16e de la Ligue Europa par le PSV Eindhoven ce jeudi soir, le LOSC va pouvoir se consacrer à la Coupe de France et à la Ligue 1. Reste à savoir si ce calcul s’avérera payant alors que l’actuel leader du championnat recevra Lyon, dimanche soir (21h).

Rudi Garcia n’en faisait pas un mystère, la Ligue Europa n’était clairement pas une priorité pour lui. Jeudi soir, le onze de départ de l’entraîneur lillois ne laissait d’ailleurs plus de place au doute. Exit les cadres du vestiaire, Florent Balmont, Moussa Sow, Franck Béria, Aurélien Chedjou, Eden Hazard ou encore Gervinho, tous remplaçants pour ce 16e de finale retour aux Pays-Bas. Même l’inamovible Mickaël Landreau prenait sagement place sur le banc tandis que l’inconnu Congolais Mouko était titularisé pour la première fois de la saison dans les buts. Devant tant d’inexpérience, le PSV Eindhoven, soutenu par 35 000 supporters chauffés à blanc, n’a pas laissé passer sa chance et a profité des errances défensives de l’arrière-garde du LOSC pour se qualifier en 8es de finale grâce à trois buts inscrits en seconde période (3-1). Frau avait pourtant ouvert le score (22e) avant de se faire exclure en écopant d’un deuxième carton jaune à l’heure de jeu.

Le LOSC ne gagne plus

Assurément, le coup de poker de Rudi Garcia était trop présomptueux face au leader d’Eredivise (L1 néerlandaise), seulement battu deux fois à domicile cette saison. Alors que les Lillois n’ont plus remporté de titre de champion de France depuis 1954, l’ancien coach du Mans a préféré préserver ses cadres dans la perspective du match face à Lyon, dimanche soir (21h).

Mais ce jeu-là est très risqué. En lice pour les quarts de finale de Coupe de France (où ils recevront Lorient) et toujours leader en Ligue 1, les coéquipiers de Rio Mavuba peuvent encore tout perdre. Après trois matches sans victoire (deux revers, un nul), les Dogues sont dans l’obligation de s’imposer rapidement pour relancer la machine. Car après Lyon ce dimanche, ils se frotteront à l’OM le 6 mars prochain. Une quinzaine de tous les dangers pour les Lillois.