RMC Sport

Lyon s’est fait peur

Jimmy Briand

Jimmy Briand - -

Après s’être fait rejoindre au score malgré deux buts d’avance, les Lyonnais ont finalement arraché la victoire dans le temps additionnel sur la pelouse du Kiryat Shmona (4-3). Une victoire qui leur permet de compter trois points d’avance en tête du groupe I.

Le match nul des Israéliens sur la pelouse de Bilbao lors de la première journée (1-1) avait déjà éveillé quelques soupçons sur la valeur de cette équipe inconnue sur la scène européenne et « Petit Poucet » de la compétition (4M€ de budget). Et les Lyonnais ont effectivement dû s’arracher pour glaner un succès qui semblait pourtant leur tendre les bras. Les hommes de Rémi Garde avaient en effet fait l’essentiel –croyait-on - pour éviter le piège, en frappant à trois reprises en première période.

Sans s’affoler malgré l’ouverture du score précoce d’Abuhatzera (7e), ils ont tranquillement inversé la tendance, via trois joueurs… à vocation défensive. Fofana s’est mis le premier en évidence d’une frappe des 20 mètres (17e), profitant d’une passe en retrait de Lisandro qui n’avait pas trouvé preneur dans la surface. Monzon lui emboitait le pas cinq minutes plus tard, d’un coup-franc puissant qui transperçait le mur adverse à ras de terre (22e), avant que Réveillère n’inscrive le but qui aurait dû être celui du K.O., au terme d’un superbe mouvement collectif (31e).

Fofana délivre l’OL

Seulement, Lyon s’est peut-être un peu trop tôt cru arrivé. Au retour des vestiaires, Levi s'illustrait et redonnait espoir aux siens en fusillant Vercoutre d’un maître tir des 25 mètres. Trop attentiste, l’OL concédait ensuite un penalty, transformé sereinement par Abuhatzera (66e), pour le doublé.

Il n’en fallait pas moins pour réveiller des Lyonnais qui avaient déjà arrêté de jouer. Avec tout à refaire, les Rhodaniens ont à nouveau montré un peu d’envie. Et leur révolte, bien que timide, a fini par porter ses fruits dans les tout derniers instants. C’est Fofana qui a endossé le costume de sauveur, en claquant une tête puissante dans la lucarne adverse (90e). La manière laisse donc à désirer, mais l’essentiel est acquis avec la victoire et une place en tête du groupe I bien confortée…

Alexis Toledano