RMC Sport

OL-Besiktas: Lyon peut-il être sanctionné par l’UEFA ?

Corentin Tolisso

Corentin Tolisso - AFP

Retardée de 45 minutes, la rencontre entre l’OL et Besiktas, en quart de finale aller de la Ligue Europa, a finalement bien eu lieu jeudi. Mais les débordements constatés au Parc OL peuvent-ils engendrer des sanctions pour Lyon ? Début de réponse.

Des affrontements entre supporters, ainsi qu’entre supporters et forces de l’ordre, aux abords du Parc OL. Puis des bagarres au sein même du stade et des projectiles lancés d’une tribune à une autre. Le quart de finale aller de Ligue Europa a été émaillé de lourds incidents jeudi, qui n’ont heureusement fait que sept blessés légers. Un match retardé de 45 minutes suite à l’envahissement de la pelouse de la part de certains supporters lyonnais pour éviter les projectiles envoyés par certains supporters turcs situés au-dessus d’eux.

Si Jean-Michel Aulas a donné de sa personne pour maintenir la rencontre et ramener le calme en descendant sur la pelouse pour aller à la rencontre des supporters, puis en assistant à la première période du match en virage Sud avec les supporters, l’OL n’échappera peut-être pas à toute sanction.

Une audience disciplinaire rapidement fixée ?

Les informations qui filtrent de l’UEFA sont pour le moment minces, l’instance n’ayant pas encore reçu le rapport du délégué. Celui-ci devrait arriver dans l’après-midi. Un compte-rendu de ce rapport sera ensuite publié et donné aux deux clubs. L’instance de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA décidera ensuite d’ouvrir une enquête et communiquera rapidement une date d’audience disciplinaire, peut-être même dès aujourd’hui.

L’UEFA pourrait décider d’une audience rapide, avant le match retour. Lyon devra surtout répondre de manquements concernant la billetterie et la sécurité. La question de l’envahissement du terrain sera aussi traitée mais les supporters étant descendus sur la pelouse pour fuir les jets de projectiles dans leur tribune, ce mouvement de foule pourrait ne pas être considéré comme un envahissement de terrain. La question du coup d’envoi retardé sera également traitée dans le même temps.

Que disent les règlements de l’UEFA ?

L’audience devrait statuer sur les manquements à l’article 16 du règlement disciplinaire de l’UEFA, sur l’ordre et la sécurité lors des matchs. Celui-ci indique que « les clubs organisateurs et les associations organisatrices répondent de l’ordre et de la sécurité dans l’enceinte du stade et à ses abords immédiats avant, pendant et après les matches. Ils sont responsables de tout incident et sont passibles de mesures et de directives disciplinaires, sauf s'ils peuvent prouver qu'ils n'ont commis aucune forme de négligence dans l'organisation du match. »

A lire aussi>> OL-Besiktas: "un scandale", "des animaux"... des supporters qui ont quitté le Parc OL avant le match témoignent

Avant de poursuivre : « Néanmoins, toutes les associations membres et tous les clubs sont responsables des cas de conduite incorrecte suivants de leurs supporters et sont passibles de mesures et de directives disciplinaires même s'ils peuvent prouver qu'ils n'ont commis aucune forme de négligence dans l'organisation du match :

a. envahissement ou tentative d’envahissement du terrain de jeu ;

b. lancement de projectiles ;

c. mise à feu d’engins pyrotechniques ou de tout autre objet ;

d. usage de pointeurs laser ou d’engins électroniques similaires ;

e. transmission par geste, parole, objet ou par tout autre moyen de tout message étranger à l’événement sportif, notamment de messages de nature politique, idéologique, religieuse, insultante ou provocatrice ;

f. acte de déprédation ;

g. perturbation des hymnes nationaux ;

h. tout autre manquement à l’ordre et à la discipline observé dans l’enceinte du stade ou à ses abords immédiats. »

Des cas de figure qui ressemblent fort aux événements survenus jeudi au Parc OL. L’OL pourrait donc être sanctionné suite à ces incidents.

A lire aussi>> OL-Besiktas: comment les Lyonnais ont vécu les incidents dans le vestiaire

MI avec AA