RMC Sport

Oleksandria-Saint-Etienne: sept interpellations côté français après des altercations

Dans un contexte marqué par de précédentes altercations, sept interpellations côté français ont émaillé l'avant-match entre Oleksandria et Saint-Etienne en Ukraine mercredi (match à 21h ce jeudi, sur RMC Sport). Un groupe d'une centaine de supporters des Verts ont été la cible de projectiles.

L’histoire des supporters stéphanois avec l’Ukraine est déjà longue, et la situation ne semble pas en passe de s’améliorer à l’occasion de ce match entre Oleksandria et Saint-Etienne, ce jeudi (21h sur RMC Sport). Sans remonter au Kiev-ASSE de 1976 joué à Simferopol dans une ambiance bon enfant, le 11 décembre 2014, alors que les Verts disputaient leur dernière journée de groupe de Ligue Europa face au Dnipro à Kiev, de violents incidents avaient émaillé l’avant-match. Dans la journée précédent la rencontre, les supporters des Verts, réunis dans un bar du centre de la capitale ukrainienne, avaient été attaqués par surprise par un groupe restreint mais déterminé et armé. 

Les supporters stéphanois avaient été lourdement touchés, trois d’entre eux avaient été hospitalisés, dont un dans un état préoccupant (touché au visage par un tir à bout portant au pistolet à grenaille). L’ambassade de France avait dû intervenir et le club avait rapatrié, avec les joueurs, les supporters les plus durement blessés. C’est ce que l’on appelle un passif.

Des Ultras de Split et de Stuttgart en renfort

Pas de quoi refroidir les supporters de Saint-Etienne puisque 254 places en parcage visiteur ont été vendues à l’occasion de ce Oleksandria-ASSE, qui se disputera ce jeudi à Lviv (540 kilomètres à l’ouest de Kiev). Parmi eux, une bonne moitié d’Ultras, dont certains étaient arrivés dès ce mercredi.

Conscients de l’accueil qu’ils pourraient recevoir à Lviv, berceau du nationalisme ukrainien, les Ultras stéphanois ont convié quelques supporters de groupes amis: une vingtaine d’Ultras du Torcida Split (Croatie) et autant du Commando Cannstatt de Stuttgart (Allemagne), ainsi que quelques représentants des Ultramarines de Bordeaux sont venu gonfler les rangs stéphanois. 

Sept interpellations de supporters français

Si la sécurité de Saint-Etienne craignait une journée tendue ce jeudi, les affrontement ont débuté dès ce mercredi soir en plein centre de Lviv. Un groupe d’une centaine de supporters français, bruyants mais calmes, ont été la cible de projectiles vers 22h30, à proximité de la place centrale de Lviv. Les esprits se sont échauffés et quelques altercations ont eu lieu.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour suivre la Ligue Europa en exclusivité

La police locale est rapidement intervenue, procédant à sept interpellations côté français. Six d'entre eux ont d'abord été relâchés avec l'intervention du club et du consulat. Le dernier supporter interpellé a été relâché à 13h30.

Les supporters stéphanois ont été contenus dans deux établissement du centre-ville, étroitement surveillés par la police ukrainienne. En conséquence, la sécurité aux abords du stade sera renforcée ce jeudi soir à Lviv. Mais la journée et la rencontre pourraient être des plus tendues.

T.Maymon