RMC Sport

OM-Sheriff Tiraspol : méfiance, quand même…

Elie Baup

Elie Baup - -

Marseille accueille le Sheriff Tiraspol ce jeudi (20h30) en barrage retour de la Ligue Europa. Malgré leur victoire en Transnistrie à l’aller (1-2), les joueurs d’Elie Baup prennent très au sérieux les champions de Moldavie.

En neuf rencontres, le Sheriff Tiraspol n’a jamais gagné à l’extérieur en Ligue Europa. Une statistique qui n’a pas dû échapper à l’OM. Après s’être imposé en Transnistrie la semaine passée (1-2), le club phocéen entrevoit les phases de poules. Reste à finir le travail ce jeudi lors du barrage retour (20h30). « Un match important » pour la suite de la saison, a rappelé Elie Baup. Face aux champions de Moldavie, l’entraîneur phocéen s’attend à une opposition musclée. Loin de la formation frileuse croisée à Tiraspol.

« Ce ne sera pas si facile que ça, assure le coach à la casquette. On a beaucoup observé cette équipe. Elle n’a pas montré son vrai visage à l’aller, sauf lors des dix dernières minutes. Elle a adopté une configuration très défensive. Je m’attends à autre chose de sa part. Elle va jouer libérée. A nous de la contenir et de la surprendre ». Pour y parvenir, Marseille devra composer sans Rod Fanni, blessé lors de la victoire à Montpellier (0-1). Charles Kaboré devrait donc être titularisé dans le couloir droit de la défense marseillaise.

Gignac : « Ne pas les sous-estimer »

Loic Rémy devrait également être trop juste pour débuter en pointe. Une aubaine pour Jordan Ayew ou André-Pierre Gignac, tranchant et décisif depuis la reprise. « Il faut prendre ce match avec beaucoup de rigueur et de concentration, glisse l’attaquant de l’OM. Là-bas, on s’est quand même fait un peu bouger. Il ne faut pas les sous-estimer. On doit continuer sur notre lancée, avec une grosse détermination. » Une manière d’éviter la fausse note au cœur d’un été ensoleillé sur la Canebière.

Alexandre Jaquin avec Florent Germain