RMC Sport

Strasbourg-Francfort: sans le VAR, l'arbitre oublie deux penalties

Ivan Kruzliak, l’arbitre slovaque du barrage aller de la Ligue Europa entre Strasbourg et Francfort ce jeudi (à suivre sur RMC Sport 1), s’est trompé deux fois. Sans l’assistance du VAR, l’homme au sifflet a oublié un penalty dont les Strasbourgeois auraient dû bénéficier en début de match. Et nouvelle erreur en début de seconde période, au détriment des visiteurs cette fois.

Le barrage aller de la Ligue Europa à La Meinau entre le RC Strasbourg et l’Eintracht Francfort ne manquera pas de relancer la machine à polémique autour de l’arbitrage, VAR ou pas VAR. Pour cette rencontre, Ivan Kruzliak, l’arbitre en charge de contrôler les débats sur le terrain, n’y a pas droit (le VAR ne sera en vigueur qu'en finale). Peut-être que sa tâche serait facilitée avec… ou pas. En tout cas, le Slovaque a pris deux mauvaises décisions dans la soirée.

"Ce n'est pas possible de ne pas le voir"

D’abord, ce sont les Strasbourgeois qui ont pesté quand, à la 5e minute, un penalty leur a été refusé. De l’extérieur de la surface, Lionel Carole a tenté sa chance et Makoto Hasebe, présent dans la zone de vérité et sur la trajectoire de la frappe, a dévié le ballon de son bras gauche décollé. Le tout sous les yeux de M. Kuzliak, qui n’a pas sifflé de penalty en dépit des demandes strasbourgeoises.

"Il n’y a pas d’intentionnalité, mais on s’en moque ! Il y a penalty", martèle Frank Leboeuf, ex-Strasbourgeois et consultant de RMC Sport. "Je voudrais comprendre ! Ce n’est pas possible de ne pas le voir. Pourquoi l’arbitre ne siffle pas ?", se demande-t-il.

Francfort frustré à son tour

En début de seconde période, c’est Francfort qui a cette fois réclamé, en vain, un penalty qui aurait sans doute dû lui être accordé. Daichi Kamada a réussi un petit numéro pour effacer Stefan Mitrovic puis Dimitri Liénard tout en crochets, avant de frapper au but. On a d’abord cru à une intervention salvatrice du gardien Matz Sels, mais c’est en fait Aleksander Djiku qui s’est interposé et a détourné le cuir… de la main.

Les joueurs d’Adi Hütter se sont précipités vers M. Kuzliak, qui ne leur a toutefois pas accordé le penalty qu’ils auraient dû avoir. Makoto Hasebe, fautif plus tôt dans le match, est quand même venu se plaindre auprès du sifflet slovaque : il n’a eu droit qu’à un carton jaune, bien loin du penalty espéré.

>>> Cliquez ici pour profiter de nos offres et suivre en exclusivité la Ligue Europa sur RMC Sport

N.B