RMC Sport

Tottenham-OL : Lloris, simple observateur

Hugo Lloris

Hugo Lloris - -

C’est depuis le banc de touche qu’Hugo Lloris assistera ce jeudi soir au 16e de finale aller de Ligue Europa entre Tottenham et Lyon (21h05). André Villas-Boas alignera Brad Friedel, doublure du gardien des Bleus en Premier League.

Hugo Lloris va bien croiser ses anciens coéquipiers lyonnais ce jeudi à White Hart Lane. Mais uniquement dans les couloirs du stade. Si le tirage au sort des 16es de finale de la Ligue Europa, effectué fin décembre, avait réservé un joli clin d’œil à l’ancien gardien de l’OL, André Villas-Boas n’a pas fait de sentiment. Fidèle à son principe d’alternance à ce poste, l’entraîneur londonien a annoncé que le Français laisserait sa place à Brad Friedel, sa doublure habituelle.

« Ce qui se passait quand Hugo ne jouait pas en championnat est conservé. A l’époque, il jouait la Ligue Europa, rappelle le technicien portugais. C’est donc au tour de Brad maintenant. C’est important de respecter ce que l’on a dit, même si je sais l’émotion que cela peut représenter pour Hugo. » « Coupable » d’avoir écarté la concurrence par le niveau de ses performances, Lloris, assis sur le banc, sera donc aux premières loges pour voir ses anciens coéquipiers à l’œuvre. Ce qui, à l’écouter, n’est peut-être pas une si mauvaise nouvelle que cela.

Gonalons : « C’est bien pour nous qu’il ne joue pas »

« Ce n’est pas facile pour moi car c’est assez proche de mon départ. J’ai reçu beaucoup d’appels et de messages parce que j’ai beaucoup d’amis à Lyon, avoue-t-il sur le site de Tottenham. Ce n’est pas facile parce que j’ai de bonnes relations avec tous mes anciens coéquipiers mais c’est le football, c’est la vie. » Côté lyonnais, on se réjouit à l’avance de pouvoir bavarder quelques instants avec celui qui a porté le maillot du club durant cinq ans et laissé une image impeccable.

Mais on ne voit pas forcément d’un mauvais œil qu’il prenne place sur le banc. « Je pense qu’il avait envie de jouer. Mais c’est peut être bien pour nous qu’il ne joue pas, souffle Maxime Gonalons, le capitaine lyonnais. Il a apporté énormément à l’OL. C’est un grand Monsieur ». « J’aurai plaisir à saluer Hugo après le match », confie quant à lui Rémi Garde. Un salut qui sera assurément plus savoureux si l’entraîneur lyonnais repart de Londres avec un succès.

Alexandre Alain avec Jérôme Sillon à Londres