RMC Sport

Un derby Porto-Braga en finale

-

- - -

Si le FC Porto s’est incliné à Villarreal (3-2) ce jeudi soir, sa large victoire à l’aller (5-1) lui permet de se qualifier pour la finale de la Ligue Europa le 18 mai à Dublin. La surprise est venue de Braga qui, après avoir éliminé Liverpool et le Dynamo Kiev, a fait tomber le Benfica Lisbonne (1-0, défaite 1-2 à l’aller).

Le Portugal s’attendait à un classico. Il aura un derby. Le 18 mai à Dublin, Braga, le petit poucet en progression constante défiera son voisin aux allures d’ogre, le FC Porto, alors que seulement cinquante kilomètres séparent les deux villes. Troisième du championnat portugais à deux journées de la fin, le Sporting Clube de Braga a fait tomber le Benfica Lisbonne ce jeudi soir en s’imposant (1-0) et en rattrapant sa défaite au match aller (2-1).

Une tête de Custodio (19e) a envoyé Braga vers la première finale européenne de son histoire. Deuxième du championnat la saison dernière, le club a joué les épouvantails cette année sur les terrains de Ligue des Champions et de Ligue Europa. L’été dernier, le Celtic Glasgow et le FC Séville avait mordu la poussière en tours préliminaires.

Saviola sur le poteau

En phase de groupes, après une large victoire à Londres (6-0), Arsenal s’était fait surprendre à Braga (2-0). L’équipe entraînée par Domingos Paciencia a poursuivi sur sa lancée en Ligue Europa en éliminant le Lech Poznan en 16es de finale, mais surtout Liverpool en 8es (1-0, 0-0) et le Dynamo Kiev en quarts (0-0, 1-1). Le Benfica a rejoint la liste en ne procurant que quelques opportunités ce jeudi soir.

L’Argentin Javier Saviola a touché le poteau à la 41e minute. Et à deux minutes de la fin, une tête du Brésilien Alan Kardec a été sauvée sur la ligne. Les supporters de Braga ont pu laisser exploser leur joie au coup de sifflet final. Une musique d’inspiration irlandaise a alors retenti dans l’Estádio Municipal. Dans deux semaines, c’est l’Irlande qui prendra l’accent portugais.

Le titre de l'encadré ici

Porto valide son billet |||

Large vainqueur au match aller (5-1), le FC Porto devait simplement finir le travail ce jeudi soir sur la pelouse de Villarreal. Si le champion du Portugal s’est relâché en fin de match et s’est incliné (3-2), il n’a laissé que quelques minutes d’espoir au ‘‘sous-marin jaune’’. L’ouverture du score de Cani (17e) a autorisé le public du Madrigal à rêver d’un exploit que seules trois équipes ont réalisé dans l’histoire des compétitions européennes. Mais le Brésilien Hulk (40e) et le Colombien Falcao, meilleur buteur de la Ligue Europa (16 réalisations), ont éteint le suspense. Capdevilla (75e) et Rossi (80e) ont sauvé l’honneur de Villarreal. A Dublin, le 18 mai, les joueurs d’André Villas Boas, le nouveau Mourinho, chercheront à décrocher une troisième couronne européenne après la Ligue des Champions (1987, 2004) et la Coupe de l’UEFA (2003).

LP