RMC Sport

VIDEO. Galatasaray-OM: Marseille coule en Turquie et sort de la Ligue Europa

Sèchement battu par Galatasaray (4-2) ce jeudi soir à Istanbul, Marseille est éliminé de la Ligue Europa avant même la dernière journée de la phase de groupes. Le club phocéen tentera de limiter la casse en rejoignant la Ligue Europa Conference.

Les désillusions sur la scène européenne s’enchaînent pour l’OM. Comme la saison dernière en Ligue des champions, le club phocéen prend la porte dès la phase de poules de la Ligue Europa. La faute à sa défaite ce jeudi contre Galatasaray (4-2) et à la victoire dans le même temps de la Lazio sur le terrain du Lokomotiv (3-0).

Avant la dernière journée, les Marseillais comptent sept unités de retard sur leur adversaire du jour et quatre sur la Lazio. Les Turcs et les Italiens sont donc assurés de terminer aux deux premières places du groupe E. Pour l’OM, il va maintenant falloir se battre pour rester troisième et ainsi être reversé en Ligue Europa Conference. Il faudra gagner ou faire nul face au Lokomotiv le 9 décembre pour avoir droit à ce petit lot de consolation.

>> Ligue Europa: revivez Galatasaray-OM (4-2)

Ce serait un moindre mal, mais cette élimination de la Ligue Europa représente déjà un gros point noir dans la saison olympienne. Incapables pour le moment de décrocher la moindre victoire dans une poule qui semblait à leur portée, les hommes de Jorge Sampaoli ont déçu en Turquie. Ils étaient certes privés de leurs supporters - interdits de déplacement - et de leur maître à jouer Dimitri Payet, suspendu comme Valentin Rongier. Se reconcentrer après les incidents survenus dimanche à Lyon n’a peut-être pas non plus été évident. Mais il y avait beaucoup mieux à faire face à l’actuel huitième du championnat turc. Organisés dans un schéma en 4-4-2, avec des couloirs étonnement animés par Pape Gueye et Mattéo Guendouzi, les Marseillais ont cédé deux fois en une demi-heure.

Le show Feghouli, le flop Gerson

D’abord sur une perte de balle de Boubacar Kamara, qui a profité à Sofiane Feghouli. L’ancien Grenoblois s’est amusé de Duje Caleta-Car avant de servir Alexandru Cicaldau, plein de sang-froid au moment d’ajuster Pau Lopez (12e). Dans un grand soir devant un peu plus de 35.000 supporters, Feghouli a été un poison constant pour une défense marseillaise larguée, à l’image de William Saliba et Caleta-Car. Le Croate a un peu plus plombé les siens en marquant contre son camp (30e). Fébrile et seulement dangereux sur de rares occasions en première période (un poteau pour Luan Peres, la barre pour Bamba Dieng), l’OM a continué de souffrir au retour des vestiaires. Avec un troisième but pour les locaux signé Feghouli (64e). Le match s’est alors emballé avec un doublé d’Arkadiusz Milik (70e, 86e) pour entretenir un semblant de suspense, et un quatrième but turc inscrit par Ryan Babel (83e).

Au cours d'une soirée marquée par quelques incidents, avec des projectiles lancés par les supporters turcs en première période, certains Marseillais auront vraiment sombré. Mention spéciale pour Gerson, qui ne parvient toujours pas à justifier les 25 millions d'euros lâchés cet été par l'OM pour le faire venir de Flamengo. En l'absence de Payet, le Brésilien avait une belle occasion de se montrer. Encore raté.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport