RMC Sport

Young Boys-Cluj: "Vous pensez que les Roumains sont des gitans?", fin de match électrique

Arbitré par le Français Benoît Bastien, le match de Ligue Europa entre le Young Boys et Cluj (2-1) est devenu très tendu sur la fin. Si les trois buts ont été inscrits dans les dix dernières minutes, trois cartons rouges ont aussi été distribués. De plus, l'équipe roumaine s'est demandée si elle n'était pas victime de discrimination.

Soirée très agitée au Stadion Wankdorf pour l'arbitre français Benoît Bastien. Le match remporté 2-1 par les Suisses du Young Boys contre les Roumains du CFR Cluj a donné lieu à trois buts et trois cartons rouges dans les dix dernières minutes.

Cette rencontre comptant pour la sixième et dernière journée de la Ligue Europa revêtait un enjeu majeur: la qualification pour les seizièmes de finale pour le vainqueur.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue Europa

Cluj a d'abord cru faire l'exploit, en ouvrant le score à la 84e minute. Un but marqué par l'attaquant croate Gabriel Debeljuh. Le club suisse réagit en jouant tout pour l'attaque. C'est alors que sur un centre flottant à la dernière minute du temps réglementaire, le gardien roumain Cristian Balgradean sort autoritairement. Ses poings semblent toucher le crâne de Cedric Zesiger, qui s'effondre dans la surface.

Benoît Bastien siffle penalty, ce qui provoque évidemment la colère des joueurs roumains. Mais la situation dégénère lorsque l'arbitre sort le carton rouge pour le portier, non pas pour la faute, mais pour sa réaction.

"Vous pensez que les Roumains sont des gitans?"

Le clan roumain proteste: "Mais quelle réaction? Il est juste venu vous demander s'il y a jaune, mais vous donnez rouge pour la réaction... Comment pouvez-vous donner rouge sur ça? Il l'avait dans la main, mon ami! À quel moment a-t-il touché le joueur?". Puis dans la foulée, un membre de l'équipe de Cluj lâche à l'arbitre: "C'est parce que vous pensez que les Roumains sont des gitans, non?"

Une phrase qui pourrait faire écho à la polémique survenue en marge des accusations de racisme à l'encontre du quatrième arbitre du match PSG-Basaksehir.

Après quelques minutes de flottement, l'international camerounais Jean-Pierre Nsamé finit par transformer le penalty face à un gardien fraîchement entré. Le Young Boys égalise donc à 1-1, ce qui lui assure la deuxième place de son groupe. Sur l'engagement, Cluj se rate un peu et joue la balle en retrait. Jean-Pierre Nsamé fonce alors sur le porteur de la balle et le fauche dangereusement. Benoît Bastien n'hésite pas: carton rouge pour excès d'engagement.

"Vous pouvez retirer votre patch 'respect'"

À 10 contre 10, c'est au tour des Roumains de se ruer en attaque. Mais sur une perte de balle donnant lieu à un deux-contre-un face au gardien, Gianluca Gaudino marque le but de la victoire pour les Suisses (90e+6). Le temps additionnel initialement prévu est alors largement dépassé, à cause des interruptions de match. Reste alors une ultime action pour Cluj, qui n'aboutira finalement qu'à une exclusion pour Damjan Djokovic, coupable d'avoir invectivé Benoît Bastien. 

"C'est une honte! Une honte! Vous ne nous respectez pas! Vous pouvez retirer votre patch respect parce que vous n'en avez pas! C'est très facile pour vous de détruire une équipe", ont fini par lâcher les Roumains après le coup de sifflet final, face à un Benoît Bastien impassible avec son assistant. 

JA