RMC Sport

D1 féminine: Soyaux maintenu par la DNCG

Malgré ses difficultés financières, l’ASJ Soyaux a convaincu la DNCG de maintenir le club en D1 Arkéma. Un maintien qui devra néanmoins s’agrémenter d’un encadrement de la masse salariale pour l’exercice 2020-2021.

Soyaux peut souffler. Le club historique de D1 vient d’obtenir la confirmation qu’il jouera toujours dans l'élite du football féminin la saison prochaine. Dixième de son championnat avant l’arrêt de la compétition, l’ASJ avait terminé devant Marseille et Metz, les deux relégués, malgré un retrait de 3 points l’hiver dernier.

Un budget validé mais encadré

Pour rappel, le club soljacidien est interdit de recrutement depuis janvier 2019 et subit également déjà un encadrement de la masse salariale, ce qui sera donc aussi le cas pour la saison prochaine. Après son oral devant la DNCG, Soyaux a donc validé son maintien en D1 Arkéma pour 2020-2021 alors que des craintes étaient nées à la suite du coronavirus et de l’arrêt de l’activité du club.

Selon nos informations, la masse salariale présentée par le club à la DNCG pour la saison 2020-2021 a donc été validée et l'enveloppe budgétaire est identique à la saison dernière. L'autre club de D1 féminine qui était concerné par un contrôle de la DNCG, le FF Issy, se voit confirmer son accession en D1 avec également un encadrement de sa masse salariale.

Six recrues bouclées

Avant d’être assuré de se maintenir administrativement en D1 féminine, l’ASJ Soyaux a travaillé sur son recrutement ces dernières semaines en parallèle des démarches auprès de la DNCG pour préparer au mieux la saison prochaine avec six arrivées bouclées. Si la signature de la jeune défenseure centrale Emeline Saint-Georges (20 ans, formée à l’Olympique Lyonnais) a été officialisée il y a quelques temps, cinq autres joueuses vont renforcer les rangs sojaldiciens. Autres arrivées dans le secteur défensif: Paige Culver, internationale canadienne de 23 ans qui jouait à Bari (Italie) la saison passée, et la Suissesse Nina Stapelfeldt. Dans les couloirs, Coralie Austry en provenance de Rodez, et l’Allemande Rachel Avant (passée par les Etats-Unis, la Suède et le Werder Brême en Allemagne) apporteront du sang neuf. En attaque, la Brésilienne Nara Estefania amènera sa palette technique. Une ultime recrue est attendue dans les prochains jours.

JAu avec Anthony Rech