RMC Sport

Le discours de Rapinoe devant le Congrès américain pour dénoncer l'inégalité salariale

Invitée à témoigner devant le Congrès américain pour la journée de l'égalité salariale, Megan Rapinoe a fustigé les inégalités entre les femmes et les hommes dans ce domaine, notamment en sélection américaine. Elle doit rencontrer le président américain, Joe Biden, à la Maison Blanche.

C'est une nouvelle tirade marquante énoncée par Megan Rapinoe (35 ans). Ce mercredi, à l'occasion de la journée de l’égalité salariale, la double championne du monde a témoigné devant le Congrès américain pour défendre l’égalité salariale.

C’est devant un comité chargé d’examiner "le préjudice économique causé par les inégalités de longue date entre les sexes, en particulier pour les femmes de couleur" que Rapinoe a fustigé le mythe du "rêve américain". "Dans ce pays, on nous dit que si l'on travaille dur et que l'on continue à se surpasser, on sera récompensé équitablement. Mais cette promesse n'a pas été tenue pour tout le monde", s’est-elle émue.

Citant le palmarès éloquent du football féminin américain, la milieu de terrain de Seattle s’est étonnée du peu reconnaissance salariale attribuée à ses coéquipières en sélection: "Les Etats-Unis ont remporté quatre Coupes du monde et quatre médailles olympiques. On a rempli des stades, réalisé de grandes audiences télévisuelles et vendu des maillots." Une saillie adressée à ceux qui invoqueraient un intérêt moindre pour le football féminin.

Un projet d’égalité salariale rejeté en mai dernier

L'activisme de Megan Rapinoe et ses coéquipières pour la valorisation de leur travail commence à porter ses fruits. En décembre dernier, l’équipe de football américaine a conclu un accord avec la Fédération afin que les conditions de travail soient les mêmes que pour leurs partenaires masculins. Cela concerne notamment les voyages et les conditions d'hébergement.

Mais l'égalité salariale, une de leurs revendications principales, reste encore un voeu pieux. Pourtant, en mai dernier, les joueuses américaines avaient défendu leur cas en proposant le même traitement pour les femmes que les hommes. Une requête rejetée par un juge fédéral, déclenchant le courroux de l’équipe.

Avec l’arrivée de Joe Biden, la superstar américaine, qui a apporté son soutien au démocrate, voit là un climat favorable à son combat. Une rencontre entre les époux Biden et Megan Rapinoe est prévue dans la foulée.

Par Antoine Grotteria