RMC Sport

Pour Megan Rapinoe, le manque d'investissement de Manchester United dans le football féminin est "honteux"

Megan Rapinoe critique le peu d'effort fait de la part de Manchester United pour développer le football féminin. L'américaine trouve ce manque d'investissement "honteux".

Dans un entretien pour la BBC, la star de l'équipe féminine des USA, Megan Rapinoe s’est exprimée au sujet de l’avenir du football féminin. L’attaquante de l’équipe américaine, passée par l’Olympique Lyonnais en 2014 a notamment critiqué Manchester United et a souligné le manque d'investissement et l'implication tardive du club dans le championnat anglais de football féminin (WSL): "nous sommes en 2020. Depuis combien de temps la Premier League existe-t-elle? Et nous voyons tout récemment, un club comme Manchester United consacrer des efforts et des moyens à une équipe féminine? Franchement, c'est honteux", fustige Megan Rapinoe. Crée en 2010, la WSL a vu les premiers pas de l'équipe féminine des Red Devils qu'en 2018, actuellement première du championnat après six matchs joués.

La double vainqueur de la Coupe du monde, médaillée d'or olympique et vainqueur du Ballon d'Or ne mâche pas ses mots: "je pense que le football féminin en Angleterre est le même qu'en Amérique" et dresse un constat qui est sans appel: "Il est tellement en retard à cause de ce que nous avons dû surmonter en raison du manque d'investissement".

Megan Rapinoe a d’autres combats en cours. Alors que la joueuse internationale se bat continuellement pour l'égalité salariale avec l'équipe masculine des USA, la femme de 35 ans a aussi célébré l'élection de Kamala Harris à la vice-présidence des États-Unis.

ALR