RMC Sport

FFF: manifestation de militants de SOS Racisme devant le siège de la fédération

Vingt-cinq militants de SOS Racisme se sont rassemblés ce mercredi en fin d’après-midi devant le siège de la FFF  pour protester contre les propos du président Noël Le Graët. Mardi, il avait affirmé que "le phénomène raciste, dans le sport et dans le football en particulier" n'existait "pas ou peu".

Les propos de Noël Le Graët continuent de faire réagir. Mardi, sur BFM Business, le président de la Fédération française de football avait estimé que "le phénomène raciste, dans le sport, et dans le football en particulier" n'existait "pas ou peu". Indignée par ces propos, l’association SOS Racisme avait d’abord réagi dans un communiqué qui incendiait Noël Le Graët. Avant de se rendre devant le siège de la fédération, ce mercredi vers 17h30.

Sur place, une grande banderole a été déployée par les militants. "Racisme, sexisme, homophobie : c'est un peu Noël tous les jours", pouvait-on notamment y lire. Les militants tenaient également des petites pancartes avec d’autres messages visant le président de la FFF: "Le Graët, prends ta retraite", "Carton rouge contre le racisme" ou encore "Le Graët botte en touche contre le racisme". 

"Une vraie claque"

"Aujourd'hui, c’est une action symbolique des militants suite aux déclarations du président de la FFF qui a osé minorer le phénomène de racisme au sein du football et de la société. Pour nous, c’est une vraie claque. On alerte depuis des années au niveau européen. On espère des avancées, on travaille avec les institutions du football. Cette année, on a eu le sentiment d'être plus écoutés, donc cette déclaration fait l'effet d'une claque", a affirmé Saphia Aït Ouarabi, vice-présidente de SOS Racisme, au micro de RMC Sport.

"On fait face à un mur. Il y a des problèmes, dans le public et sur le terrain, en France et ailleurs. Quand il y a des slogans sexistes, homophobes ou racistes, il faut y mettre un terme. Les propos de Noël Le Graët sont graves. Le foot a ses valeurs d'émancipation, de l'égalité, mais les ignorer c'est les fossoyer. Noël Le Graët a été à l'encontre des valeurs du foot”, a conclu, révoltée, Saphia Aït Ouarabi.

Arnaud VALADON et Julien RICHARD avec F.Ga