RMC Sport

Fifa: dix ans de prison pour l'ex-patron du foot équatorien

Luis Chiriboga

Luis Chiriboga - AFP

Luis Chiriboga, ancien président de la Fédération équatorienne de football (FEF), visé pour blanchiment de fonds dans le cadre du scandale international de corruption de la Fifa, a été condamné à dix ans de prison par la justice équatorienne ce vendredi.

La sanction est tombée pour Luis Chiriboga. Jugé pour blanchiment de fonds dans le cadre du scandale international de corruption de la Fifa, l’ancien président de la Fédération équatorienne de football (FEF) a été condamné à dix ans de prison ce vendredi par la justice équatorienne.

Même sanction pour le trésorier

L'ancien trésorier de la FEF, Hugo Mora, a été lui aussi condamné à dix ans de prison, également pour blanchiment de fonds, et l'ancien comptable de la fédération Pero Vera a été condamné à trois ans et quatre mois de prison pour complicité, a indiqué le procureur général équatorien, Galo Chiriboga (sans lien de parenté avec l'accusé).

« Nous avons obtenu que les trois anciens dirigeants de la Fédération équatorienne de football soient condamnés pour blanchiment de fonds », a écrit le procureur général sur son compte Twitter.

A lire aussi >> Toutes les infos sur le « Fifagate »

Le parquet avait requis mardi pour MM. Chiriboga et Mora la peine maximale prévue pour ces faits par le code pénal équatorien, soit treize ans de prison, augmentée d'un tiers en raison de circonstances aggravantes.

Saisies de biens…

Le procureur général a indiqué qu'outre les peines de prison, le tribunal de Quito devant lequel le procès s'est tenu avait ordonné la saisie de tous les biens des trois anciens dirigeants, condamnés pour un blanchiment de fonds d'un montant supérieur à six millions de dollars.

… et lourdes amendes

Les condamnés devront par ailleurs payer des amendes d'un montant équivalent au double des fonds illicites, a-t-il déclaré.

Les trois hommes, qui sont en détention depuis des mois, peuvent faire appel de ces sentences prononcées en première instance.

A la tête de la FEF de 1998 à 2016, M. Chiriboga était accusé d'avoir "utilisé sa position de président pour dissimuler des ressources illicites qui arrivaient à la FEF", selon le parquet.

Détournement de millions de dollars

L'ancien patron du football équatorien figure parmi la liste d'une quarantaine de personnes accusées par les autorités américaines dans le scandale de pots-de-vin pour l'attribution de droits de retransmission de matches de qualification pour la Coupe du monde.

Il était soupçonné d'avoir détourné des millions de dollars attribués par la Conmebol, la fédération sud-américaine de football, avec l'aide d'Hugo Mora et Pedro Vera.

Appartenant au groupe des 16 responsables inculpés par la justice américaine en décembre, M. Chiriboga s'était ensuite rendu aux autorités équatoriennes, qui n'extradent pas leurs ressortissants.

la rédaction avec AFP