RMC Sport

Fifa: Infantino, le président du renouveau

Gianni Infantino

Gianni Infantino - AFP

Gianni Infantino a été élu ce vendredi président de la Fifa. L’Italo-Suisse, secrétaire général de l’UEFA depuis 2009 et proche de Michel Platini, a pour principale mission de redorer l’image d’une institution à la dérive.

Il y a quelques mois, Gianni Infiantino n’aurait jamais pensé être élu président de la Fifa. Mais la suspension de Michel Platini, même réduite de huit à six ans cette semaine, a changé la donne. Secrétaire général de l’UEFA depuis 2009 et donc bras-droit du Français, l’Italo-Suisse de 45 ans a été propulsé candidat. Et donc vainqueur ce vendredi à Zurich, à l'issue du 2e tour (115 voix). 

Présent à la commission des réformes de la Fifa depuis 2015, cet homme de réseaux, polyglotte (français, anglais, allemand, espagnol et italien) était surtout connu pour son rôle de maître de cérémonie, parfaitement exécuté, lors des tirages au sort de l’UEFA. Soutenu par les fédérations européennes, il a également reçu le soutien de la Conmebol (Amérique du sud) et de la Concacaf (Amérique du nord, centrale et Caraïbes). 

« Nous allons restaurer l’image de la FIFA »

S’il se défend de mener le programme de Michel Platini par substitution, le successeur de Sepp Blatter a pour mission première de redorer l’image d’une Fifa qui n’a jamais été aussi critiquée. « Je ne peux pas exprimer mes émotions en ce moment, a-t-il avoué. C’était une grande aventure qui m’a permis de rencontrer beaucoup de gens qui aiment le football. Nous allons restaurer l’image de la FIFA. Tout le monde doit être fier de la FIFA. Je tiens à remercier tous les candidats. C’était une belle compétition et un signe de démocratie. Je continuerai à parcourir le monde. Je vais travailler afin de remettre le football au centre de notre organisation. »

« La Fifa a passé des moments durs, de crise. C’est fini, maintenant on va aller de l’avant, appliquer les réformes de gouvernance et de transparence. On doit aussi avoir le respect que le monde entier doit au monde du football. Nous allons faire en sorte que l’on puisse à nouveau se concentrer sur ce magnifique jeu. » Tout ce que le monde du football attend.