RMC Sport

FIFA : L’Allemagne aurait livré des armes à l’Arabie saoudite contre son vote en 2006

Gerhard Schröder

Gerhard Schröder - AFP

Le quotidien allemand Die Zeit révèle que l’enquête, menée par le FBI sur le scandale de corruption qui touche la FIFA, a mis en lumière des pratiques troublantes de la part de l’Allemagne pour obtenir le vote de l’Arabie Saoudite dans sa candidature à la Coupe du monde 2006. Le Parlement  allemand demande une enquête.

Les jours se suivent et les révélations s’enchainent sur le scandale de corruption qui touche actuellement la FIFA. Le quotidien allemand Die Zeit révèle que l’Allemagne, alors dirigé par le chancelier Gerhard Schröder, aurait livré, en 2000, des lance-grenades à l’Arabie Saoudite en échange de son vote pour la candidature de l’Allemagne comme organisatrice de la Coupe du monde 2006.

L’influence du secteur privé allemand

Mais ce n’est pas tout. Le secteur privé allemand aurait également eu un rôle important dans l’attribution de l’évènement à leur pays au détriment de l’Afrique du Sud. Plusieurs grands groupes ont en effet investi plusieurs millions d’euros dans des entreprises dont les proches siégeaient au conseil d'administration de la FIFA. Ainsi, Daimler, constructeur automobile, a investi dans Hyundai dont le fils du fondateur siégeait au comité exécutif de la FIFA. Idem pour Volkswagen et Bayer qui ont massivement investi en Thaïlande et en Corée du Sud pour obtenir leurs voix.

Les politiciens allemands ont appelé, ce samedi, à une enquête sur les contours de cette attribution. Dagmar Freitag, présidente de la commission des sports du Bundestag allemand (parlement), a ainsi demandé à faire la lumière sur ces révélations. « Chaque attribution d'une Coupe du Monde de la FIFA semble être une interrogation", a-t-elle déclaré au « Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung ».