RMC Sport

FIFA: un vol privé d'Infantino au coeur des soupçons

Gianni Infantino, président de la FIFA, est suspecté d'avoir obtenu le paiement d'un vol privé pour se rendre à une réunion qui n'a jamais existé, selon le Süddeutsche Zeitung.

Une nouvelle affaire Infantino? Le président de la FIFA est soupçonné avec d'avoir profité sans frais d'un onéreux jet privé pour un faux motif. C'est ce qu'affirme ce vendredi le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

Les faits remonteraient à avril 2017. En plus de Gianni Infantino, trois employés de l'institution sont concernés. En Amérique du Sud pour un voyage d'affaires, ils auraient commandé un vol de dernière minute pour assurer une réunion en Suisse avec l'UEFA, au lieu d'honorer la réservation qui avait été passée.

Empêtré dans le "Fifagate"

Selon les informations du quotidien munichois, aucune réunion n'était pourtant prévue. D'autant que les représentants de l'UEFA n'étaient pas en Suisse à ce moment-là. Ce motif aurait cependant permis au patron du football de faire payer le surcoût de ce trajet par la FIFA, qui se compterait au minimum en centaine de milliers d'euros.

L'existence de ce vol n'est pas démenti par l'organisation. Elle explique simplement que les conditions étaient réunies pour que ce voyage soit défrayé.

L'agitation médiatique et judiciaire s'accentue autour de Gianni Infantino, empêtré dans le "Fifagate". Une commission parlementaire a décidé mercredi d'ouvrir une procédure de révocation à l'encontre du procureur général de Suisse, Michael Lauber, soupçonné de collusion avec le président de la Fifa après une série de rencontres informelles. "Il devrait à mon sens remettre son mandat", a jugé Michel Platini, estimant que l'actuel dirigeant du football mondial a obtenu son poste "par un habile concours de circonstances".

JA