RMC Sport

FIFA – Valcke crée la polémique

-

- - -

Voilà des mots qui ne manqueront pas de faire couler de l’encre et de faire débat dans les prochaines heures. Lors d’une conférence de presse au siège de la FIFA à Zurich, le secrétaire général de l’instance internationale, Jérôme Valcke, a pointé du doigt les difficultés que posent une démocratie dans l’organisation de grands événements sportifs internationaux comme une Coupe du monde ou un Euro, présentant ce régime comme un véritable obstacle à la mise en place de tels rendez-vous.... au contraire d'un pouvoir centralisé et autoritaire. « Je vais dire quelque chose de fou, mais un moindre niveau de démocratie est parfois préférable pour organiser une Coupe du monde. Quand on a un homme fort à la tête d'un Etat qui peut décider, comme pourra peut-être le faire Poutine en 2018, c'est plus facile pour nous les organisateurs qu'avec un pays comme l'Allemagne où il faut négocier à plusieurs niveaux. » Valcke s’est aussi appuyé sur l’exemple du Brésil pour étayer ses propos. « Là-bas, le système politique est divisé en trois niveaux, fédéral, régional et municipal, poursuit le dirigeant français. Il y a différentes personnes, différents mouvements, différents intérêts et c'est assez difficile d'organiser une Coupe du monde dans ces conditions. » De son côté, le président de la FIFA , Sepp Blatter, s’est souvenu de la réussite du Mondial 1978, organisé et remporté par l’Argentine. « C'était une forme de réconciliation du public, du peuple argentin, avec le système, le système politique, qui était à l'époque un système militaire. »