RMC Sport

Foot: la FIFA lève la suspension de la Fédération kényane de football

La Fifa a levé la suspension pesant contre la fédération kényane de football (FKF), à la suite de la décision du gouvernement local de rétablir l'organisme après l'avoir dissous après des suspicions de corruption, a déclaré lundi le ministre des Sports.

La Fédération kényane de football (FKR) réintègre la Fifa. L'instance a levé la suspension concernant la FKF à la suite de la décision du gouvernement local de rétablir l'organisme après l'avoir dissous après des suspicions de corruption, comme l'a déclaré lundi le ministre des Sports.

Une lettre de la Fifa, datée de lundi, indique qu'elle a "décidé le 25 novembre 2022 de lever la suspension de la FKF avec effet immédiat." En février, l'instance dirigeante du football mondial avait suspendu la FKF, invoquant l'ingérence du gouvernement après que les autorités ont fermé l'organisation l'année dernière pour des allégations de corruption.

La FKF avait été dissoute en novembre 2021

En novembre, le ministre des Sports Ababu Namwamba avait annoncé que la fédération serait réinstallée, tout en mettant en garde l'ancien dirigeant, Nick Mwendwa, qui fait face à des accusations de corruption, de ne pas retourner à la KFK jusqu'à la conclusion de l'affaire.

Namwamba a indiqué à des journalistes à Nairobi qu'il avait rencontré des officiels de la Fifa au Qatar pour évoquer cette suspension. "Je voudrais exprimer ma joie pour le Kenya qui fait son retour (sur la scène) du football international", a-t-il déclaré. "Je suis heureux que la Fifa ait clairement indiqué que certains problèmes d'intégrité, de responsabilité et de bonne gouvernance dans le football seront réglés et que les enquêtes judiciaires resteront en cours", a-t-il ajouté.

La FKF a été dissoute en novembre 2021 après qu'une enquête sur ses finances a révélé qu'elle n'avait pas rendu compte des fonds reçus du gouvernement et d'autres sponsors. Son chef Nick Mwendwa avait été arrêté le même mois. Cette affaire a été classée sans suite faute de preuves, mais Mwendwa a été de nouveau arrêté en juillet 2022 pour de nouvelles accusations de détournement de 38 millions de shillings, environ 312.000 euros.

GL avec AFP