RMC Sport

Furiani : le 5 mai décrété « jour blanc »

-

- - -

En hommage aux victimes de la catastrophe de Furiani survenu il y a vingt ans, la FFF et la LFP ont décidé qu’aucune rencontre de football ne se jouera en France le 5 mai prochain.

Le 5 mai 1992, la tribune du Stade de Furiani s’effondre quelques minutes avant le coup d’envoi de la demi-finale de Coupe de France Bastia – Marseille. Une catastrophe qui fera 18 morts et plus de 2300 blessés. Vingt ans plus tard, la Fédération française de football et la Ligue de football professionnel ont annoncé par un communiqué commun qu’aucun match professionnel ou amateur ne se déroulerait le 5 mai 2012.
« La Fédération Française de Football et la Ligue de Football Professionnel ont décidé d’un commun accord qu’aucune rencontre comptant pour une compétition professionnelle ou amateur ne se jouera ce 5 mai 2012 sur l’ensemble du territoire, en mémoire des victimes du drame de Furiani qui a eu lieu il y a 20 ans, le 5 mai 1992 », peut-on lire dans ce communiqué.

Olmeta : « Une date gravée dans les esprits de tout le monde »

Ancien gardien de l’OM d’origine corse, Pascal Olmeta se réjouit de ce « jour blanc » de commémoration. « Il ne suffit pas d’avoir été sur la pelouse ce jour-là pour que ça reste dans nos mémoires, insiste-t-il. Ça servira à dire à nos enfants que cette date est gravée dans les esprits de tout le monde et dans les familles qui ont perdu les leurs. » Par ailleurs, la Ligue n’a pas encore décidé de la date de reprogrammation de la 36e journée de Ligue 1, initialement prévue le 5 mai 2012.